Reine d’Égypte

reinedegypte01

Scénariste : Chie INUDOH
Dessinateur : Chie INUDOH
Catégorie : Seinen
Genre : Historique
Nombre de tomes en France : 1 tome ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 2 tomes ( en cours )
Éditeur : Ki-oon
Année : 2014
Année de sortie en France : 2017

Synopsis :
C’est le début d’une nouvelle ère dans l’Egypte des pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l’héritier du trône, sous le nom de Thoutmosis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures et forment à première vue un couple parfait.
Seulement, sous ses airs d’épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde… Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerre de père ! Enfant, elle ne cessait d’humilier Séthi au combat à l’épée, et elle est imbattable au tir à l’arc.
Pourquoi ne serait-elle pas digne d’accéder au rang suprême, juste parce qu’elle est née femme ?
Pour Hatchepsout commence alors un combat pour s’affranchir des conventions ancestrales d’une des plus grandes civilisations du monde !

L’Égypte ancienne revisitée à travers les yeux d’Hatchepsout, la première grande reine de l’histoire de l’humanité !
Reine d’Egypte n’est pas seulement un régal pour les yeux, c’est aussi une fresque historique minutieusement documentée sur le combat d’une femme trop libre pour son époque. Son charisme, son intelligence et sa volonté sans faille sont ses meilleurs atouts, mais suffiront-ils à provoquer une révolution au pays des dieux ?

Pour aller plus loin…

  • Chie INUDOH : c’est donc une mangaka, je n’ai vu dans sa bibliographie uniquement des seinen, cependant le seule à être sortie en France pour le moment est Reine Égypte.
    Avec ce manga, elle met au centre de son œuvre le combat d’une femme ayant réellement existé et compte retranscrire ainsi l’histoire avec un grand H.
    Elle a pour habitude de mettre au centre de ses œuvres des femmes de caractère.
    – Ao to Groundworker   ( 2014 )
    – Reine d’Égypte ( 2014 )
    – Fellows! Cover Stories
    – The Family Affair of Mikimoto ( Mikimotoke no Shokutaku   ) ( 2010 )

Les personnages :

  • Hatchepsout

reinedegypte02

Elle est la première princesse héritière, fille de Thoutmosis et Ahmès.
C’est elle qui est amené à transmettre le sang royal, car à l’époque cela se transmettais par les filles.
Elle est d’une grande beauté et dispose d’une grande habilité pour le combat, tout comme son père guerrier.
C’est une reine qui aime son peuple.
Elle est d’un caractère curieux, et s’intéresse à ce qui peut se passer à l’éxtérieur, de plus elle semble être altruiste car s’occupe des âmes des défunts qu’ils soient alliés ou ennemis.

Derrière ce personnage fictif, se cache une reine qui a réellement existé, en effet Hatchepsout est l’une des rares reine-pharaon et c’est d’après les historiens la premières dont on se souvient.
Je vous invite à aller lire cette article wikipédia très intéressant à son sujet : ici

reinedegypte05

  • Séthi / Thoutmosis II

reinedegypte04

Il est le fils de Thoutmosis et de sa seconde épouse Moutnofret.
En épousant sa demi sœur, il devient le pharaon Thoutmosis II.
Il semble très imbu de sa personne, et contrairement à Hatchepsout, il n’est pas spécialement bon guerrier.
Il n’a que faire des doléances du peuple et c’est un égoïste.

  • Senmout

reinedegypte03

Il s’agit du nouveau scribe.
Non seulement c’est un bel homme mais en plus il semble faire preuve d’une grande intelligence.
Il a égalait été commandant dans l’armée.
Il va reconnaître Hatchepsout comme seule et unique souveraine et lui jurer fidélité.

  • Tome 1

reinedegypte06

Résumé :

SPOIL

Chapitre 1 : La reine Chepsout

Chepsout se prépare afin d’épouser son demi frère Séthi qui par se mariage va devenir le pharaon Thoutmosis II successeur de son père Thoutmosis.
Cependant, si celui ci est heureux, elle ne se sent pas libre de ses choix et pour elle ce jour est loin d’être merveilleux.
Son mari ne maque d’ailleurs pas de parler du fait que derrière sa grande beauté, par le passé la reine était un garçon manqué souffrant de ne pas être né homme.
Car si la femme transmet le sang royal, cela reste l’homme qui gouverne en redevenant pharaon. Or Cheptsout veut que les choses se passe différemment, elle veut gouverner.

Chapitre 2 : Promesse sur la lande

L’on apprend que la mère de Chepsout est morte.
Et c’est après cela que Chepsout eu le déclic d’être plus féminine.
Elle demande pour cela à ses servante d’aller lui chercher une danseuse qu’elle avait aperçu dans les rues alors qu’elle était sortie du palais.
Et pour elle , cette dernière représente la personne la plus séduisante qu’elle n’eut jamais vu.
Lors de sa nuit de noce, elle se refuse à son mari et se coupe les cheveux.

Chapitre 3 : L’initiation de la déesse

Comme Chepsout se refuse à lui, Thoutmosis II décide de convoquer toutes les femmes jolies afin de se trouver une seconde épouse.
Cheptsout se rend alors au temple d’Hathor sur les conseils de son amie la danseuse Tabia. ( Hathor est en effet la déesse de la maternité et de la beauté ).
Elle y apprend alors que la beauté peut être à la fois son arme et son armure.
Sur ces bons conseils, elle retourne au palais, se fait belle et devant ces changements, son mari troublé, renonce à se chercher une seconde épouse.
Thoutmosis meurt au combat.

Chapitre 4 : La demeure de l’âme

Chepsout fait la connaissance de Senmout, un nouveau scribe qui semble très intelligent.
Ses paroles l’interpelle et elle veut en apprendre d’avantage sur lui car il pourrait se montrer un précieux allié.
Après avoir passé du temps ensemble, et appris à la connaître, Senmout décide de la reconnaître comme unique souveraine et lui jure fidélité.
Mais Thoutmosis II semble avoir une espionne en la personne d’une des filles avec qui il a des rapports intimes.

SPOIL.2jpg

Mon avis :
Ce premier tome est pour moi une excellente surprise. En effet je me demandais sincèrement si il s’agissait d’un bon manga ou non vu toute la promo qui a été fait dessus.
Honnêtement je trouve qu’il vaut le coup et je suis clairement séduite.
Dans une premier temps, il faut reconnaître que les dessins sont tout simplement magnifique, j’aime énormément le style de l’auteur.
Ensuite l’histoire est intéressante, j’aime beaucoup le fait que l’on a affaire à des personnes ayant réellement existé. En effet, cela permet d’en savoir un peu plus sur l’Egypte qui reste une civilisation très riche.
D’ailleurs à la fin du manga l’on retrouve des petites informations anecdotiques très intéressantes comme le port de la perruque, la mèche de l’enfance… Le genre de truc que l’on apprend pas spécialement à l’école.
Pour conclure c’est un manga que je recommande, tout simplement. J’attends avec impatience la suite.

^^
CatZ

Publicités

4 réflexions sur “Reine d’Égypte

    • Hello,
      Oui, c’est un manga très sympa.
      Je ne sais pas si il est vraiment question d’être l’égale de l’homme, mais c’est surtout l’idée d’avoir le pouvoir. Si tu vois l’héroïne est consciente d’être bien plus capable que son frère de diriger l’Egyte. Je pense que si il avait été bon guerrier les choses auraient été autrement.
      Mais c’est toujours intéressant de voir une femme s’imposer hihi, ça ne peut que nous parler.
      Bonne soirée.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s