Pieles

Pieles01

Réalisateur : Eduardo Casanova
Date de Sortie : 1avril 2017 ( sur Netflix )
Acteurs : Ana Maria Polvorosa ; Candela Pena ; Carmen Machi ; Macarena Gomez ; Secun de la Rosa ; Jon Kortajarena ; Carolina Bang ; Joaquin Climent…
Genre : Drame
Nationalité : Espagnol

Synospis :
Un drame social à l’humour noir où des personnages défigurés doivent trouver le moyen de vivre dans une société  qui fuit leurs différences.

Vous ne le savez peut être pas, mais depuis toujours je suis quelqu’un qui aime le cinéma…
J’ai grandis entouré de VHS et encore aujourd’hui, je ne suis pas peu fière de ma petite collection amassé à droite et à gauche au fil des années.
Bien entendu, aujourd’hui nous sommes passé aux DVD mais mon amour pour cet art est toujours intact, bercé de souvenirs, en particulier avec ma maman qui elle également à toujours trouvé dans la boîte magique, un échappatoire aux problèmes du quotidien.
Plus tard, en croisant la route de mon mari qui était projectionniste de cinéma ( à l’époque ), j’ai pu continuer à alimenter cette passion dévorante tout en m’intéressant à tout un tas de films au public plus ciblé.

Alors oui, ceux qui me connaissent, savent que ce que je préfère par dessus tout, ce sont les films d’horreur. Mais pour autant, je suis ouverte à toutes les découvertes qui pourraient me faire voyager.
Il y a un type de film que j’aime tout particulièrement, c’est les films qui s’apparentent à de véritables œuvres d’arts où l’on sort de la narration classique, du scénario typique, pour aborder des sujets plus profond ou plus philosophique.
Le film devient alors le support et le terme «  7ème art » prend de ce fait tout son sens et l’on devient spectateur d’un tableau animé.

Je vous parle de cela car c’est exactement ce que j’ai ressenti à la découverte du film «  Pieles » ou « Skins » en anglais et qui fut pour moi l’un des plus beaux film que j’ai pu voir dernièrement.
D’ailleurs, j’ai été très étonnée de l’avoir trouvé sur Netflix et après coup et je suis très contente que ce type de plate-forme ose mettre à son catalogue des œuvres telles que celles là.
Je sais que beaucoup de gens n’aimeront pas car l’aspect assez « space » du film peut en dérouter pas mal. Mais je suis certaine que certains prendront aussi beaucoup de plaisir à découvrir ce film qui sort clairement des sentiers battus, différent de tous les blockbuster dont les scénarios paraissent de plus en plus négligé.

Pieles est donc un film Espagnol de Eduardo Casanova et il est sorti en 2017.
Le résumé que l’on trouve sur Netflix, bien que pertinent est tout de même assez loin d’après moi, de refléter la réalité du film.

En fait, nous allons suivre le déclin de plusieurs personnages sur une certaine période de temps.
Personnages qui pour certain vont êtres amené à se croiser.
Ils ont tous en commun, le fait d’être physiquement différent de la norme avec des atteintes au niveau de leurs physiques, au niveau de leur peau.
– Une femme né sans yeux qui depuis sa plus tendre enfance semble travailler dans un «  bordel » ayant pour particularité d’offrir aux clients que des personnes souffrant de déformations, maladies, etc…

Pieles12
– Une femme avec le système digestif à l’envers, sans doute le personnage le plus déroutant, qui semble mener une vie banal mais qui vie cachée dans les quatre murs de sa maison, tout en rêvant d’être normal.

Pieles08
– Une femme avec la moitié du visage déformé à la façon de éléphant man et qui accepte sa condition tout en rêvant d’autonomie car depuis toujours dirigée par une mère trop présente.

Pieles06
– Une femme atteinte d’achondroplasie ( nanisme ) qui rêve de devenir une mère et qui a recourt à une fécondation in vitro pour y arriver. Cependant son bébé à naître est atteint également de la même maladie.
Comble pour elle, elle incarne un petit personne mascotte d’une émission pour enfants.

Pieles10
– Un homme dont le visage semble brûlé et qui rêve d’avoir recourt à la chirurgie par avoir les traits d’un mannequin.

Pieles13
– Un jeune homme physiquement normal mais qui refuse ses jambes et qui pense être une sirène.

Pieles14
– Une femme très obèse et vierge qui cherche à être aimé et qui fuit le regard des autres.

Pieles07

Il y a également des personnages dont la peau n’est pas atteinte mais pour autant ils ont un rapport au monde très différent pour pourrait faire d’eux des monstres.
– Un homme qui semble être intéressé par les petites filles mais qui lutte contre ses pulsions, allant même juste qu’à abandonner sa femme et son enfant pour ne par leur faire du mal.

Pieles09
– Un homme qui n’aime que les femmes présentant un soucis physique, une déformation.

Pieles11
Nous avons vraiment là, plusieurs destins, plusieurs problématiques, plusieurs perceptions du monde qui se confrontent, qui s’imbriquent.
Avec au fond une volonté commune et légitime d’accès au bonheur.
Pour certains cela sera de ne pas être seul, pour d’autres ce sera d’être « normal », etc…

D’après moi, ce film nous renvois à notre propre perception, à qui nous sommes, ce que nous sommes. Pourquoi nous nous détestons ? Qu’est ce qui est important pour nous ?
Le films ne va pas apporter de réponse car justement chacun à sa propre réponse, tout comme chaque personnage va chercher et trouver son bonheur différemment.
Évidemment, de part certains aspects, le film peut réellement sembler absurde, les choses étant présenté de façon excessive et sans limite mais pour autant je trouve l’ensemble cohérent et pertinent.

Je ne peux pas ne pas vous parler du Rose qui revient beaucoup dans ce film. Je dirais même le rose bonbon, il y a même du violet et l’évocation des licornes. J’aime beaucoup l’utilisation de cette couleur.
Elle tranche carrément avec l’horreur des situations auxquelles le spectateur est confronté.
A ce propos, voici une citation du réalisateur Eduardo Casanova :
«  Les gens ont du mal à contempler la laideur. Ils ont du mal à regarder des personnages difformes, ils ont du mal à regarder la mort.
Draper tout cela de rose, c’est une manière de faire passer la pilule. C’est comme un lubrifiant. »

La musique du film est également magnifique, et je vous met au défis de ne pas garder la chanson principale en tête une fois le film visionné.
Le passage où la jeune fille chante au début est tout simplement sublime.

Un petit mot sur le réalisateur, car à mon grand étonnement, il faut savoir qu’il est très jeune. Seulement 26 ans.
Il s’agit de son premier long métrage. Il a écrit ce film à 23 ans et la tourné à 24 ans.
Il a d’ailleurs déjà une longue carrière derrière lui mais en tant qu’acteur.

Pieles15

Pour conclure, c’est vraiment un film coup de cœur pour moi et j’invite celles et ceux qui ont Netflix à le regarder.
Je vous encourage à aller au delà des préjugés que vous pourriez avoir et à vous laisser happer par cette œuvre très originale.
Personnellement je ne pense pas que l’on puisse rester insensible à ce film, après on peut l’aimer comme on peut le détester.
L’important restant de se faire sa propre opinion.

^^
CatZ

Publicités

6 réflexions sur “Pieles

    • Coucou, écoute, tu sais tu as le droit à 30 jours gratuit et tu peux très bien ne pas continuer, je t’invite à regarder cela.
      Il ne s’agit pas d’une chaîne, mais d’une bibliothèque de film que tu peux regarder quand tu le souhaite. Il y a vraiment de tous les genres.
      Voici le site si cela t’intéresse : https://www.netflix.com/browse
      Et tu sais, ce n’est vraiment pas cher, rien à voir avec les bouquets payant ou tu ne sais jamais quoi regarder. Depuis que je paie pour Netflix, je ne regarde pratiquement plus que cela.
      Bonne nuit et merci de m’avoir lu.

      J'aime

  1. Coucou merci pour ton article super bien écrit franchement j aime beaucoup ce genre de film et ça donne vraiment envie de le voir.
    Et ca tombe bien ça reflète aussi un peu la réalité de nos jours avec tout ces préjugés et cette triste réalité ou l être humain a peur de la différence et reste fermé sur ses opinions et ne cherche pas a comprendre et accepter son prochain .
    La différence est une force pour moi …

    Aimé par 1 personne

    • Hello,
      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      J’aime aussi beaucoup ce genre de film qui amène à réfléchir.
      Je suis tout à fait d’accord avec toi, il ne sait accepter les autres, mais il ne sait pas toujours non plus s’accepter lui même.
      La peau n’est qu’une enveloppe… l’âme humaine est bien plus importante.
      Je pense aussi que la différence peut s’avérer être une force, cela ne sert à rien d’être comme tout le monde sans même comprendre pourquoi d’ailleurs.
      Bonne nuit à toi.

      J'aime

    • Hello,
      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      Tu as le droit d’avoir ta propre opinion et je respecte. Personnellement moi j’ai le cinéma quand il sert ce genre de cause.
      Quand il devient véritablement oeuvre d’art à part entière.
      Bonne journée.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s