Jormungand

20191210_154817

Gros coup de coeur pour ce titre qui ne devrait pas vous laisser de marbre. Oserez-vous suivre les aventure de la jeune  Koko ?

Pour commencer, je voudrais remercier Valérie des éditions Meian qui m’a permis de découvrir ce manga.
Il faut dire que j’avais assez vite accroché en voyant le résumé, mais aussi les diverses critiques et avis que l’on pouvait trouver sur la toile.
De plus le titre à consonance Nordique, n’était pas sans me laisser indifférente.

Personnellement j’ai beaucoup apprécié ces 4 tomes, c’est le genre d’histoire qui m’intéresse et je l’ai trouvé plaisant à lire.
Maintenant c’est un avis que ne partage pas Monsieur, et je ne vais pas le cacher. Ce n’est pas qu’il a détesté, loin de là, mais il n’a pas été emballé à la hauteur de mes attentes notamment à cause de la construction en elle même du manga et le manque de décors etc.
Mais ce n’est pas quelque chose de négatif, car nous avons tous nos goûts et nos attentes lorsque l’on va lire un manga.

Avant de commencer, je me permet de vous mettre la présentation de la licence comme elle est présentée sur le site de l’éditeur que je vous invite à consulter à l’adresse suivante :
https://www.meian-editions.fr/meian/blog-meian/article/nouvelle-licence-meian-jormungand/238

Série terminée au Japon, Jormungand est un titre complet qui nous plonge dans un univers froid et sans pitié, même lorsqu’on est un enfant. Le caractère indifférent mais naïf de Jonah nous offre un contraste net entre le danger d’être marchande d’armes et la vie quotidienne lorsqu’on est un enfant. Jonah devra apprendre à parler anglais, résoudre des équations et vivre comme un enfant en dépit du fait que ce soit un soldat…

Jonah, l’enfant-soldat

Jonah est un enfant-soldat qui hait les armes depuis qu’il a perdu ses parents lors d’un bombardement. Il s’infiltre dans la milice privée de Koko Hekmatyar, une jeune vendeuse d’arme au caractère pour le moins… explosif !

Entre les mordus de guerre, la jeune femme amoureuse de sa patronne ou encore un enfant qui tue de sang-froid, Jormungand est un sacré mélange ! Un mélange plaisant à suivre tout autour du globe. Petit à petit, vous découvrirez les origines du mal, ce monde corrompu que l’auteur nous dévoile avec subtilité au fil des pages.

Comme pour chacun des titres des éditions Meian, vous pouvez les retrouver dans vos librairies mais également sur le site Anime Store.
Vous remarquerez d’ailleurs qu’il existe un Anime en 24 épisodes, les coffrets étant disponibles à l’unité, en pack ou en version collector à l’adresse suivante :
https://www.anime-store.fr/as/index.php?script=recherche&key=jormungand

238

Jormungand est un titre énigmatique dont la signification est évoquée tout au début du premier tome : «  Je pourrais dévorer cinq continents et engloutir trois océans, le ciel me restera à jamais inaccessible, prisonnier de ce corps sans ailes, sans bras, sans jambes. Je suis le Serpent-Monde. Mon nom est Jörmungand. »
Nous suivons donc le destin tragique de Jonah, un enfant soldat qui hait les armes et se retrouve à travailler pour Koko, une jeune vendeuse d’armes qui dispose avec elle d’une fine équipe de 8 personnes.
Un sujet à la fois simple et complexe, mettant en avant une relation entre un enfant et une jeune adulte dans un milieu qui n’a rien de merveilleux.

Tome 1

2849

Le premier chapitre est une entrée en matière qui permet de nous présenter assez brièvement je dois l’avouer, les différents personnages.
Mais ne vous inquiétez pas, si à première vu le nombre de personnages semble important et que vous avez peur par la suite de vous y perdre, un rappel serait fait au début du tome 2 et des tomes suivant.
De plus, tous les personnages sont rarement tous ensemble en même temps, ainsi on les découvres tour à tour aux travers de leurs différentes missions alors qu’ils font équipes par petits groupes suivant leurs diverses compétences.
L’on comprend également tout l’intérêt du manga car si Jonah déteste profondément les armes, il les utilise à merveille, sans aucune hésitation, quand à Koko, paradoxalement elle souhaite le réconcilier avec elles car son but en les vendant n’est pas de faire le mal mais plutôt d’apporter la paix dans le monde.
Personnellement j’éprouve une grande curiosité à savoir comment elle pourrait y arriver…

Le second chapitre nous plonge dans le bain, un milieu hostile où personne ne va se faire de cadeaux et où l’on découvre une Koko très douée pour la stratégie mais également habile manipulatrice.
Elle semble tenir son équipe d’une main de maître et l’on comprend mieux le fonctionnement de tout ce petit monde.
Il est question d’une négociation avec un nouvel adversaire et Koko accompagnée de Jonah se retrouve en première ligne.
Si Koko ne se salie par vraiment les mains, c’est un Jonah impassible que l’on découvre et qui tue sans la moindre hésitation.
Le personnage de Koko se dévoile encore plus, amusante et attachante, au caractère bien trempée, et je vous avoue que je l’aime déjà.

Enfin les chapitres 3, 4 et 5 concerne tous la même mission. L’on y apprend que Koko n’est autre que la fille de Floyd Hekmatyar, Leader d’une société de transport maritime qui est en charge du transport d’armes pour l’Europe et l’Afrique.
Elle dispose également d’une certaine éthique car elle ne vend pas tout et n’importe quoi à n’importe qui. Certes elle ne souhaite pas perdre de l’argent et elle est bien là pour faire du commerce, mais elle ne souhaite pas procurer des armes à des dirigeants qui ne mettrons jamais fin à des conflits.
Dans cette affaire elle se retrouve prise au piège dans une situation qui ne lui plaît guère et devra compter sur tout le soutient stratégique de son équipe. Le conflit pour lequel elle était convié va alors prendre fin précipitamment.

Ainsi ce conclut ce premier tome, avec lequel nous avons le droit à quelques pages bonus amusante.
Il faut dire que les caractères des personnages et principalement celui de Koko qui est assez barrée s’y prête parfaitement.
Personnellement, j’aime beaucoup la découpe faite par l’auteur, l’on a des missions qui commencent et se terminent et qui nous permettent à chaque fois de comprendre un peu mieux le milieu dans lequel se place l’histoire et les enjeux qu’il peut y avoir.
Bien évidemment, nous ne pouvons qu’avoir hâte de découvrir la suite des aventures de Koko et de Jonah.

Polish_20200113_161857257

Tome 2

2850
Dans ce tome, les 5 premiers chapitre sont consacré à une équipe de tueurs à gage. Car c’est aussi cela la réalité du métier de marchand d’armes, Koko doit sans cesse faire attention à sa vie car ce qu’elle fait peut ne pas plaire à tout le monde. Cependant on notera qu’elle prend tout cela avec une grande philosophie qu’elle cherche d’ailleurs à enseigner entre autre à son petit protégé Jonah et qui pourrait se résumer ainsi : Si tu dois te prendre une balle et bien tu te la prendra, mais cela ne doit pas t’empêcher de vivre.
Le duo de tueurs à cage composé d’un homme et d’une jeune demoiselle appelé Orchestra pour qui le son des tires fait apparaître une délicieuse mélodie est bien décidé à faire la peau à Koko mais c’est sans compter sur le soutient indéfectible de son équipe.
Même Jonah se montre très protecteur avec elle, d’ailleurs Lehm le vétéran qui fait figure de leader dans l’équipe va lui apprendre à conserver son sang froid pour éviter de foncer tête baissé. Il va également lui enseigner l’importance d’être une équipe. Et c’est d’ailleurs en apprenant les techniques des ses nouveaux camarades qu’il pourrait ne pas être happé par ce monde.
Face à cette équipe soudée, le duo de tueurs à gages ne saura rivaliser. Koko quand a elle voudra tendre la main à la demoiselle mais la rancœur aura raison d’elle et c’est sur une note assez triste que se termine sa « musique ».

En parallèle un nouveau personnage fait son apparition, il s’agit d’un agent de la Cia appelé Scarecrow et qui voudrait mettre Koko sous les barreaux. Mais là encore c’est sans compter sur la corruption de la police qui permet à Koko de s’échapper en étouffant à nouveau ses affaires…

Le dernier chapitre quand à lui est le début d’un passage dont l’action se passe sur un bateau et qui se terminera dans le tome suivant nous donnant encore plus envie de découvrir la suite.
D’autant qu’il introduit un nouveau personnage en la personne de Kasper, le frère de Koko qui lui demande de se méfier de trafiquants Chinois.
Jonah le croise et l’on comprend que tous deux se connaissent, mais il ne semble pas l’apprécier…
Autant vous dire que cela nous laisse plein d’interrogations, une découpe bien habile pour foncer vers le 3ème tome.

Comme pour le premier tome, je reste sur une impression très positive, l’histoire est pour moi intéressante et les personnages attachants, de plus l’on ne s’ennuie pas. Il n’y a pas de temps mort et l’action est sans cesse présente au cours de la lecture pour autant les situations nous amènent à réfléchir.
Je trouve le scénario bien ficelé et la lecture fluide sans oublier que le texte est parfaitement compréhensible.
J’aime beaucoup la découpe sous forme de missions, de situations etc qui nous permettent à chaque fois d’en apprendre plus sur différents aspect du métier.
Au niveau du dessin nous avons un style très personnel mais sympathique, il n’y a pas trop de détails et peu de fonds mais cela ne me gène pas trop contrairement à Monsieur.
Pour ce qui est des expressions des personnages, elles sont parfaitement illustrées notamment avec Koko qui est un personnage très expressif, elle est vivante, souriante, elle fait la tête, crie, etc… Je pense que les dessins y sont aussi pour beaucoup quand à mon attachement pour elle.
Jonah quand à lui est bien plus effacé, il est inexpressif la plupart du temps, comme si quelque chose était mort en lui, il y a d’ailleurs un réel contraste entre les deux.

Polish_20200113_162154281

Tome 3

2901

Les deux premiers chapitre nous éclairent sur le passé de Jonah et sa relation avec Kasper.
Ce passage est réellement sombre, et l’on comprend mieux l’inexpression du visage du petit garçon.
De manière indirete, le frère de Koko est lié à la mort de ses parents.
Il y a un passage très fort entre Koko et Jonah où ce dernier exprime malgrès tout son amour pour le monde. Ce qui va toucher koko.
Deux oiseaux blessés qui vont être amenés à veilleur l’un sur l’autre…

Le chapitre suivant paraît être un interlude, car il ne se passe rien de vraiment important, l’équipe poursuit tout simplement sa route vers l’Afrique par voie Maritime

Les derniers chapitres du tome nous amènes aux emirats Arabes pour une nouvelle affaire, en effet Jojo doit y rencontrer une scientifique japonaise spécialiste en robotique qui sous couvert de travailler dans un atelier de fabrication de jouets, détourne ces derniers à des fins militaire.
Il s’agit visiblement d’un personnage tout aussi loufoque que Koko qui semble plus se soucier des espèces animales que du reste au risque de manquer le rendez-vous avec notre vendeuse d’armes.

Nous y découvrons également le fameux groupe Chinois dont Kasper parlait à sa soeur et dont le chef demande à parler à Koko lors d’un dîner.
Ce dernier surveillé de très près par Scarecrow qui ne semble pas vouloir lâcher l’affaire accompagné d’un nouveau personnage féminin qui l’accompagne : Schokolade.
Visiblement la personnage accompagnant le directeur de la société chinoise à des vu également sur la scientifique mais l’équipe de Koko veille au grain.
Alors qu’ils se retrouvent en plein confrontation, Valmert ( la fille au bandeau sur l’oeil ) reconnaît les techniques de combat de son adversaire qui n’est autre que celle qui a décimée son unité et lui a fait perdre un œil.

Encore une fois, nous avons une découpe en pleine action nous donnant envie de lire la suite et c’est ce que j’ai fait de toute hâte.
Ce troisième tome est pour moi vraiment intéressant car c’est vrai qu’il était temps que nous en sachions un peu plus sur les personnages principaux.
De nouveaux personnages font leur apparition avec des profils pour le moins intéressant et il semblerait qu’à nouveau nous sommes face à des gens assez « space », ce qui est justement ce que j’apprécie.
Le rythme est correcte, l’on ne s’ennuie pas, je trouve que le fait de mettre un chapitre «  voie maritime » qui fait pour moi officie d’interlude est très plaisant. Une façon de découvrir l’équipe sous un autre angle et dans un autre contexte.

Polish_20200113_162346505

Tome 4

2902

Les deux premier chapitre concluent les différentes choses évoquées précédemment, le diner, la rencontre de Valmet avec le capitaine de l’armée de libération des peuples Karen Low et les petites aventures de la scientifique.

Afin de ne pas faire de victimes, Koko va se rapprocher de Schokolade qui pourrait devenir par la suite une alliée.
Bien que marchande d’armes, Koko n’est pas là pour faire couler de sang inutilement, cependant il est évident qu’un nouvel ennemi se place maintenant sur son chemin en la personne de Chan, vendeur d’armes chinois, directeur de la société Davinghai.

Ensuite nous avons à nouveau un chapitre que j’appelle « Interlude » où l’action se place cette fois dans un aéroport.
Ces petits chapitres ne sont pas dénué d’humour et permettent de nous faire sourire avant d’attaquer de nouveaux chapitres de l’histoire plus sérieux.

Ensuite nous nous rendons en Angleterre où il va êre maintenant question de drones. Le manga datant un peu je ne pense pas que cette technologie y était aussi développé que maintenant mais il est évident que stratégiquement cela peut être un atout tout en préservant des vies humaines.
Nous faisons alors la connaissance d’un nouveau vendeur d’armes qui semble vouloir mettre des battons dans les roues de Koko:Amaria Trohovsky, ancienne comédienne et veuve d’un riche investisseur.
Les deux nouvelles adversaires semblent prendre un certain plaisir à abattre leurs cartes, ayant pour objectif d’avoir chacune le plus de contrats.

Dans ces chapitre un autre élément est abordé brièvement mais qui mérite tout de même d’être relevé, c’est le cas de conscience de Lutz, ancien flic de la section terroriste, concernant ses possibilités de tirer sur un enfant. En effet, la gamine d’Orchestra aurait pu les tuer…
Mais si un enfant devant lui avait les traits d’une connaissance ?

Un tome 4 qui se conclue donc sur une rencontre et qui démontre à nouveau à quel point la réflexion, la manipulation, le charisme sont des atouts indispensable pour prospérer dans ce monde.
Koko semble être parfaitement dans son élément… «  Comme un poisson dans l’eau… ».
Comme toujours à la fin du tome nous retrouvons également des petites planches Bonus amusante…

Polish_20200113_160222731

Tome 5

Sans titre 6

Un tome 5 qui se lit facilement et dans la continuité du reste.
Les premiers chapitres concernent une mission et le dernier nous donne envie de lire la suite car on y retrouve un nouveau groupe de tueurs à gage qui en a après la belle Koko.

La nouvelle mission dont il est question concerne une livraison d’armes par avion avec en suppléments 10 médecins appartenant à l’ODH qui ont pour but d’apporter de l’aide humanitaire là où l’on en veut pas d’eux.
C’est assez paradoxal de retrouver ainsi que deux mondes qui s’opposent mais encore une fois l’on comprend à quel point Koko semble vouloir conserver son âme dans cet enfer.
Bien évidemment elle n’oublie pas es intérêts et en profite pour faire arrêter par Scarecrow un dangereux personnage contre une grosse somme d’argent. Elle décrit d’ailleurs cet homme comme un dragon mais l’une des médecin va lui faire remarquer qu’elle aussi semble en être un. Ce qui n’est pas pour lui déplaire.

Dans ce tome, qui nous permet d’en savoir un peu plus sur l’histoire personnelle de Mao, ancien artilleur n’ayant jamais fait la guerre mais ayant commis une erreur et qui s’est fait virer pour être embauché ensuite par Koko ; on apprend encore à quel point une unique chose importe à la demoiselle : la cohésion de son équipe composé de personnes toustes différentes.
Nous comprenons aussi qu’elle a conscience que ce qu’elle fait est mal.
«  En fin de comte ce que je fais c’est mal, seul un imbécile pourrait en être fier.
Au contraire, prend garde à ne pas laisser ta conscience détruire ton esprit . Par contre soit fier de tes coéquipiers ».

Encore une fois un tome qui nous permet une plongé dans cet univers de la vente d’armes, mais qui nous montre que derrière quelque chose de très mauvais se cache tout de même une certaine lumière.
Une mention spéciale pour le début du manga qui commence avec un genre de petit interlude où les protagonistes prennent du bon temps ce qui nous permet d’admirer des demoiselles en maillot de bains…

Hâte de lire la suite.

Polish_20200614_232417659

Voilà pour ces 5 premiers tomes, j’espère que cela vous auras plus. N’hésitez pas à me donner votre ressenti, et si vous les avez lu, votre avis.

J’ajouterais mes avis pour les prochains tomes en Edit à la suite de cet article.

Personnages

Koko Hekmatyar
Polish_20200113_162514958
Jeune vendeuse d’armes et fille du magnat du transport maritime mondial. Rattachée au département Transport d’armement Europe & Afrique chez HCLI.

Jonah
Polish_20200113_162538917
Jonah est un enfant soldat ressentant une aversion profonde envers les armes depuis que ses parents ont été tués lors d’un bombardement.
D’un champ de bataille à l’autre, il se retrouva intégré à la milice privée de Koko Hekmatyar, une jeune vendeuse d’armes…
Est-ce l’ironie du sort ?

R
Polish_20200113_162738556

Valmet
Polish_20200113_162928688
Combat aux couteaux est amoureuse de Koko.

Mao
Polish_20200113_162708458

Tojo
Polish_20200113_162644078

Ugo
Polish_20200113_162616661

Lutz
Polish_20200113_162952140

Wilee
Polish_20200113_162824137

Lehm
Polish_20200113_162900930
Mercenaire vétéran, il fait figure de leader.

Kasper Hekmatyar
Polish_20200113_163509955
Frère de Koko.

Scarecrow
Polish_20200113_163214764
Agend de la CIA, sensible à l’argent.

Schokolade
Polish_20200113_163232095
Informatrice pour Scarecrow.

Minami Amada
Polish_20200113_163321272
Scientifique japonaise, spécialiste en robotique.

Chan
Polish_20200113_163423827
Vendeur d’armes chinois, directeur de la société Daxinghai.

 Karen Low
Polish_20200113_163321272
Garde du corps de M. Chan.

Les éditions Meian vous proposent comme à chaque fois des éditions de qualité, et celle-ci de déroge pas à la règles. Vous pouvez retrouver l’intégralité de leur catalogue sur leur site internet : https://www.meian-editions.fr/meian/accueil-meian

N’hésitez pas à les suivre sur les réseaux sociaux :

04 01 03 02

CatZ

Une réflexion sur “Jormungand

  1. Pingback: Réception Manga ( Service Presse ) – Avril 2021 – Meian | CatZ in Wonderland

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s