Heartless

Polish_20200114_135352255

Un titre passionnant et envoutant, qui j’espère, saura vous séduire…

Je tiens à remercier Valérie qui m’a permis de découvrir ce titre des éditions Boy’s Love.
En effet, comme je vous l’ai expliqué dans un article précédent, j’ai eu l’immense chance et le plaisir de choisir plusieurs titres susceptible de me plaire dans le catalogue de l’éditeur.
Pour cela j’ai choisi comme mots clés les termes Supernatural et Horreur qui sont des thématiques que j’apprécie tout particulière et ce manga en est ressorti.
A première vu, l’on est de suite happé par la beauté de la couverture, sincèrement j’ai rarement vu de si belles couvertures pour des Yaoi, l’on pourrait même croire à un roman de Fantasy.
L’on y découvre une créature sur un homme dans un lit… Bien évidemment l’on pense de suite à une succube ou un incube…
Et vu qu’il s’agit ici d’un Yaoi… la réponse est presque évidente…

Ensuite la lecture du résumé laissé tout autant présager quelque chose de très intéressant.
 » Époque contemporaine. Un homme, Manuel, vit dans la forêt avec un démon à la beauté si grande que celle-ci lui sert à séduire les proies avant de leur ôter la vie. Leur quotidien est paisible, jusqu’au jour où apparaît devant eux un groupe d’excités, bien résolus à casser de l’hérétique…

Cruel, effrayant et sublimement beau.

Dessiné et conté avec un réalisme époustouflant, Voici un BL de type survival horror comme jamais vous n’en avez vu ! »

Et je dois dire, après avoir lu ce Yaoi, que les promesses ne sont pas du tout faite en l’air, au contraire…
Non seulement je n’avais jamais lu de Yaoi d’horreur donc c’était vraiment une première pour moi, mais en plus de cela l’on est face à une oeuvre d’une certaine profondeur et qui n’est à mes yeux pas dénué de poésie.
La thématique du bien , du mal, des démons, de la religion… tout cela est fatalement pour me plaire.
En plus de cela graphiquement c’est un Yaoi de grande qualité, je pourrais dire des âneries, mais pour moi le traits n’est pas sans rappeler un style Seinen et j’avoue que si l’on oublie les quelques scènes de sexes par ci, par là, il pourrait tout à fait être rangé dans cette catégorie.
J’aurais même tendance à le conseiller à mon mari, bien que je sais qu’il n’aime pas spécialement voir des organes masculins en érections, et des hommes chevauchants d’autres hommes.
Si il n’était pas question de Yaoi, je pense que ces scènes de sexe n’auraient pas été nécessaire…
Mais bien évidemment comme il est question d’un incube, cela va de sois…

En effet, pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit tout simplement de la version masculine de la succube. D’ailleurs dans le manga il est noté succube mâle.
Enfin le mâle est censé s’en prendre aux femmes… donc ceci explique peut être cela…
Bref, il s’agit donc d’un démon qui abuse sexuellement des gens dans leur sommeil.
Si cela vous intéresse, je vous invite réellement à vous intéresser, personnellement c’est un sujet qui me fascine, car il est pas mal associé à la paralysie du sommeil, etc…
D’ailleurs vous avez sans doute déjà vu cette magnifique oeuvre de Johann Heinrich Füssli :  » Le Cauchemar ».

John_Henry_Fuseli_-_The_Nightmare.JPG

Je me suis également un peu intéressé à l’auteur : Masumi Nishin que je ne connaissais pas du tout et apparemment elle est spécialisé dans l’horreur. Cependant ses titres ne sont visiblement pas traduit en français.
– Kiseki to Amedama (2016)
– Host is Down (2016)
– Feeding Lamb (2013)
Heartless datant de 2017, l’on ne peut que remercier l’éditeur de s’être penché dessus et j’espère que d’autres oeuvres seront traduite.
Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’auteur sur son site officiel : https://madobuchi.blogspot.com/
Elle a également une page twitter : https://twitter.com/_nishin_m
Même si on ne comprend pas le japonnais, il est toujours intéressant de regarder les images car je trouve qu’elle nous offre réellement des illustrations sublimes d’une rare qualité.

Sans titre 1

Heartless….
En français nous pouvons traduire cela par : Sans coeur…

Dans ce Yaoi il est donc question d’une relation entre un humain ( Manuel ) et un incube ( Narco )ayant une relation de longue date, et vivant caché des humains.
Ils vont croiser la route d’un groupe de chasseurs apparemment liés au Clergé qui s’occupe des créatures fantastique tel que les vampires, les lycanthropes etc….
Parmi ces derniers un père et un fils s’oppose sur plusieurs points et Patrick disposant de pouvoir psychique va pouvoir communiquer avec Manuel qui se trouve être muet depuis un certain incident de son enfance dont il a tout oublié.
Alors que son père, le leader du groupe souhaite s’en prendre à Narco et Manuel, Patrick veut sauver ce dernier et le prendre sous son aile.
Mais la réalité est toute autre, et Narco pourrait ne pas être aussi démoniaque que l’on pourrait le penser…

Comme souvent dans ce genre d’histoire, l’Humanité ne se trouve pas forcément du côté auquel l’on s’y attend…

Je ne vais pas vous en dire plus sur l’histoire, car réellement je ne souhaite pas vous spoiler ce magnifique ouvrage, et je ne peux vous inviter à le lire.

Comme je vous l’ai dit il est classé en horreur, de par son sujet mais aussi car l’on retrouve il est vrai quelques passages que l’on pourrait qualifier de gore. Cependant je trouve qu’il n’y a rien de bien méchant, ce n’est pas utilisé à outrance et cela sert tout simplement l’histoire.
Fatalement comme Narco va se nourrir du coeur des hommes, et bien l’on va voir entre autres des dessins  qui correspondent à cela. Personnellement je trouve même certaines images très belles, en voici une par exemple…

Polish_20200114_140505109

Cependant l’on retrouve pas mal de violence, que ce soit sexuelle avec du viol, mais aussi de la torture psychologique.
Patrick vie quand même dans un cercle qui est loin d’être des plus agréable avec lui… Et l’on ne peut qu’approuver sa rébellion.
Au niveau du viol, il y a un passage que je trouve tout de même assez violent car il est associé à la religion. Personnellement cela ne me choque pas car j’ai choisi de ne plus en suivre, mais cela pourrait déranger certaines personnes.
Clairement comme il s’agit d’un Yaoi, les scènes de sexes sont crue…
Il y a aussi la souffrance que ressentent les créatures… âme sensible s’abstenir.
En effet il est question d’une pièce renfermant tout un tas de spécimens… mais ceux-ci semblent encore  » vivant « .

Polish_20200114_140334098

Mais à côté de toute cette noirceur, il y a la lumière…
Le don de soi, l’amour, le romantisme…

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller ce Yaoi…
Et je persiste à dire que je le conseille également à ceux qui ne seraient pas friand de ce genre, car pour moi il est un peu hors catégorie.
C’est une oeuvre profonde et belle qui mérite qu’on s’y intéresse, que ce soit au niveau du scénario, de l’écriture ou des graphismes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si il vous intéresse, vous le trouverez en suivant directement ce lien :
–> https://www.boys-loves.fr/yaoi/Heartless-Livre-Manga-Yaoi-Hana-Collection-produit-manga-1439.html

^^
CatZ

N’hésitez pas à suivre les éditions Boy’s love sur les réseaux sociaux :

04 01 02

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s