Les 7 Ninjas d’Efu

7ninja01

Un nouveau manga aux éditions Meian que je vous invite clairement à découvrir.

Pour commencer, voici tout simplement la présentation tel qu’elle apparaît sur le site de l’éditeur Meian ( ici ).

Classé 5e dans la catégorie « Manga pour garçons » du Kono Manga ga Sugoi en 2018, Les 7 Ninjas d’Efu est la dernière série en date de Yamaguchi Takayuki, toujours en cours au Japon avec 7 tomes dans le magazine mensuel Champion Red. Takayuki Yamaguchi dessine des mangas depuis 1992, avec sa première œuvre « Cyber Momotarô ». Il est essentiellement connu en France pour le manga « Shigurui ».

Digne de Yamaguchi

Une fois encore, l’auteur nous offre un récit riche et sanglant, où le drame est omniprésent. Nous allons directement à l’essentiel et découvrons l’univers petit à petit, univers d’ailleurs qui en a énormément à revendre. Mais le récit puise principalement ses forces dans la profondeur de ses personnages, tous très charismatiques et captivants à survivre. L’auteur a une réelle facilité à dépeindre son ressenti propre en manga, sans rendre le tout grossier.

En ce qui concerne ce manga, j’ai eu un coup de cœur concernant les dessins.
En effet, à première vu ce n’était pas vraiment le genre de lecture qui pouvait me tenter, mais j’aime beaucoup lire les avis et analyses des autres et en voyant les dessins d’une chronique partagé par les éditions Meian, et bien j’ai exprimé cette attirance pour les dessins et l’on m’a proposé de me les envoyer, ce que j’ai bien évidemment accepté et j’espère de tout cœur que vous apprécierais cette découverte tout comme ce fut le cas pour moi. ( Un grand Merci )

Ce manga n’est clairement pas un manga destiné à tout le monde, tant par le texte que par le dessin, il y a un côté assez trash.
Certains y vois une certaines exagération, mais je pense que c’est avant tout un parti pris de l’auteur.
C’est un manga violent, et les sentiments exprimés par les différents personnages sont emprunt de rage, de rancœur… Nul doute que leur puissance destructrice est à l’échelle de leur ressentiment.
J’apprécie justement ce côté très visuel.

Ensuite, même si il s’agit d’une œuvre de fiction fantastique, l’on reste tout de même dans un contexte historique qui a réellement eu lieu.
Et c’est à mon sens un autre point fort pour ce manga.
Si on prend le temps de le lire de manière plus approfondis, l’on va apprendre des choses, et pour moi c’est important.
Je n’ai jamais été une grande féru d’histoire, et donc j’ai beaucoup de lacunes…
Mais ma devise reste qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre, et il ne sert à rien de se sentir inférieur car l’on n’a pas les connaissances. Nous avons tous les capacités de se renseigner, d’étudier, de faire des recherches. D’autant que de nos jours nous avons à notre disposition un outil qui est tout de même fantastique : Internet.

Nous découvrons en lisant beaucoup de terme que nous ne connaissons pas forcément. Alors pour les amateurs de films de Samouraïs etc, ces termes n’ont sans doute aucun secret. ( C’est le cas pour Monsieur ), mais pour moi ça reste difficile et même si c’est des recherches que j’ai déjà faite par le passé, ma mémoire peut me jouer des tours et j’ai besoin de me faire mon petit lexique.
Je le partagerais donc avec vous à la fin de l’article, libre à vous de le consulter ou non.
Bien évidemment pour certains mots nous avons directement des traductions dans le manga, ce qui est une bonne chose car c’est important.
On noteras que les attaques sont retranscrites en japonais et non en français. Et je trouve que c’est un choix totalement pertinent. Je vous avoue que je me fait des petites voix viriles dans ma tête en lisant, ce qui est amusant.
Le côté « grotesque » de certaines attaques pouvant tout de même faire énormément sourire…
Je vous met un exemple avec « Onshin Ninpō Tsugi-Gashira » → échange de visages.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour finir, la découpe du manga est intéressante, nous avons plusieurs chapitres qui vont présenter à chaque fois un personnage en particulier.
Tour à tour nous allons donc découvrir les 7 Ninjas d’Efu, et leur histoire personnelle, notamment leur fin tragique qui va les conduire à faire un choix.
En effet, les personnages ne naissent pas Onshin, mais ils le deviennent en faisant un choix que l’on découvre dans les premières pages du manga.
«  Recevoir tout l’amour de bouddha dans un monde sans souffrance ou alors devenir Onshin, retourner sur terre, et brandir ta lame vengeresse pour l’éternité ».
Nous ne savons pas exactement sur quel critères les différents ninjas ont été choisi, mais je pense que leur personnalité n’y est pas pour rien. Nous sommes face à des personnalités très forte, avec une rage très importante. Faire le choix de revenir d’entre les morts pour l’éternité n’a rien d’anodin…
De plus chacun va avoir ses propres spécificités : la lame, le poing, le gel…

Pour ma présentation j’ai choisi de ne pas procéder par tomes, mais plutôt par Ninja.
Je mettrais donc à chaque fois cet article à jour lorsqu’il y aura de nouveaux tomes.

L’histoire se déroule durant l’ère Genna ( 1615 ), suite à la chute des Toyotomi, Tokugawa Ieyasu devient chef suprême et unique du pays.
Il se lance dans une purge contre tous les survivants sans distinction, que ce soit homme, femme ou enfants du clan toyotomi, afin d’asseoir durablement son autorité et évité toute rébellion.
Il distribue alors des écussons appelés « Sceaux du Bakufu » renfermant un pouvoir qui permet à leur détenteur, peu importe leur caste, rang social de traquer les survivants du clan Toyotomi.

Tokugawa Ieyasu a bel et bien existé, vous pouvez par exemple trouver un article fort intéressant à son propos sur wikipédia ici.
« En 1614, le clan Toyotomi reconstruit le château d’Osaka et un sanctuaire proche, incluant une cloche, sur laquelle se trouve une inscription disant : « Puisse l’État être pacifique et prospère ; à l’Est il salue la pâle lune, et dans l’Ouest fait ses adieux au soleil couchant. » Ieyasu, installé à Edo, qui est situé à l’est, interprète ceci comme une insulte, et la tension commence à grimper entre les deux clans. Cela empire lorsque Hideyori commence à rassembler une force composée de rōnin et d’ennemis des Tokugawa à Osaka. Ieyasu décide alors d’empêcher cette force grandissante, et y envoie 194 000 hommes. Ainsi débute la campagne d’Osaka, série de batailles livrées par le shogunat Tokugawa afin de détruire le clan Toyotomi. C’est en 1615 que le siège aboutira avec la défaite de Hideyori, qui fait seppuku dans son château, à l’issue de la bataille de Tennōji, mettant fin au clan Toyotomi et ouvrant la voie à 250 ans de shogunat Tokugawa. » ( Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tokugawa_Ieyasu )

Toyotomi Hideyori également, voici un article intéressant le concernant toujours sur wikipédia ici.
« En avril 1615, Ieyasu brise la trêve et attaque à nouveau sous le prétexte que les défenses du château avaient été en partie reconstruites, et que des rōnin se rassemblaient à nouveau sur place. La bataille eut lieu en terrain découvert au sud de la forteresse. Après des heures de combats, la supériorité numérique de Tokugawa lui assure la victoire, mais la bataille ne s’arrêtera qu’au crépuscule. Hideyori s’enferme dans le donjon avec sa mère où il se suicide à l’âge de 22 ans. Son fils de huit ans, quant à lui, est froidement mis à mort par les vainqueurs, mettant fin au clan Toyotomi et ouvrant la voie à 250 ans de shôgunat Tokugawa. » ( Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Toyotomi_Hideyori )

  • Ninja Onshin Reiki

Dans les trois premier chapitre du tome 1, nous suivons Iori une fille de Samouraï accompagné de son serviteur Kaizô qui sont traqués par les guerrier de Tokugawa.
Il tombe alors sur Kakugo, un habile chasseur qui les conduit dans son village de barbares où ils pourront se reposer et trouver protection.
Seulement ils sont rattrapés par la milice de Tokugawa ainsi que deux samouraïs, qui grâce au sceau de Bakufu massacre les villageois, ainsi que Kaizô. Afin de défendre Iori, Kakugo prend part au combat, mais il n’est pas de taille contre des samouraïs et se fait rapidement tuer.
C’est alors qu’il se relève et devient le Ninja Onshin Reiki.
Après avoir massacré à son tour la milice ainsi que les deux samouraïs, il confie à Iori qu’il compte dorénavant s’en prendre au shogun et affronter Ieyasu.

7ninja09

Neuvième mois de l’an 1 de l’ère Genna, à Shikoneba, province de Shinano, nAît le premier Onshin, Reiki.

7ninja03

Petite note personnel : Kakugo s’est présenté comme Kakugo de la vallée Hagakure.
Or il existe un livre du nom de Hagakure dicté par un samouraï devenu moine et qui rassemble des préceptes, leçons et épisodes historiques liés à la voie du samouraï.

  • Ninja Onshin Shinki

Le guerrier Kibitsu-hiko-no-mikoto qui a reçu la vie éternelle en échange de son allégeance, cherche, avec l’aide de ses serviteurs Mari-Inu, Kushi-Zaru et Beni-Kiji à trouver une courtisane de Hideyori Toyotomi qui aurait été engrossée avant la chute de ce dernier.
Pour cela il réclame l’aide du seigneur de la ville ou elle se serait caché.
La demoiselle recherchée qui répond au prénom de Ginko, à trouvé refuge dans des bains où travaillent des prostitués pour Ren un yakusas proxénète avec un grand sens de l’honneur et ne jurant pour se battre que sur sa force.
Il tombe rapidement amoureux de la demoiselle et alors que le seigneur capture toutes les nouvelles arrivantes ainsi que les femmes visiblement enceinte, Ginko lui dit toute la vérité.
Convaincu de prendre la fuite par amour pour Ren, elle tombe sur l’avorteuse des environs transformé en une créature plus jeunes avec une potion à base de Kibi Dongo de Momotarō que lui a fait boire le seigneur.
Ginko n’étant pas qu’une simple courtisane mais faisant partie de la division Kyubi, elle réussit à gagner le combat cependant le guerrier légendaire l’a tue.
Ren quand à lui est torturé à mort alors que toutes ses « filles » sont mortes. C’est alors qu’il aperçois Ryujin qui lui demande de choisir tout comme pour Kakugo.
Il choisi et brandira son point ardent.
Revenu à la vie, il détruit le seigneur puis démissionne pour devenir selon ses dires « Démon » à plein temps.

7ninja06

Neuvième mois de l’an 1 de l’ère Genna, dans le château de Takamatsu, province de Bicchû, naît Shinki, le deuxième Ninja Onshin !

7ninja05

Kibitsu-hiko-no-mikoto est un guerrier qui a bien existé, et c’est un prince légendaire qui serait bel et bien le fils de Korei.
D’après wikipédia : « Les légendes disent qu’il détruisit le démon Oni du royaume de Kibi, dans le Japon antique, ce qui dans les faits était probablement la mythologisation de la soumission d’une puissance rivale par les membres de la Famille Impériale de l’époque. Cela semble être le prototype de la légende de Momotarō qui se forma pendant l’époque Edo, pour répondre aux changements dans la culture japonaise. »

Nous avons plusieurs référence également à la légende de Momotarō. En effet, les noms des trois serviteur du guerrier légendaire renvoie aux faisan, au chien et au singe du comte.
Il est également question de Kibi Dongo comme dans le conte.
J’ai trouvé plusieurs articles sur le net parlant de cette légende, je vous en ais sélectionné un : ici. ( https://mythologica.fr/japon/momotaro.htm )

  • Ninja Onshin Sekki

Le chapitre consacré à Sekki commence par un fait historique, à savoir la mort de Kunimatsu Toyotomi, alors âgé de 7 ans par décapitation…

On fait ensuite la connaissance de Rikka, unique descendante de son peuple d’insoumis Ainous qui quitte sa fôret pour aller en ville où elle fait la connaissance de Gonkurô Fukami, un samouraï qui rêve de combattre en tant que Sumo sous le nom de Ashumaru dans un tournois organisé par les Daimyos.
Alors que les ronins perdent l’espoir face à un sumo rattaché au Bakufu et possédant des pouvoirs grâce au sceau, Ashuramaru gagne un combat leur redonnant espoir.
Seulement Ashuramaru combattait avec un vassal des Toyotomi et le comissaire aux armes du fief Kubata, Tenzen Shiranui, veut sa peau et demande aux ronins de le tuer.
Ces derniers refusent et se font massacrer par un Tenzen possédant une armure extensible d’une grande puissance.
Il retrouve Ashuramaru et la petite dans les montagnes, mais grâce au sceau de Bakufu qui renferme un venin mortel, Ashuramaru perd la vie, tout comme Rikka.
Cette dernière va alors faire le choix de revenir en tant que Onshin et va venger son ami.
Les gens vont la prendre pour un Yokaï car elle détruit des villages entier en les gelant.
Elle affronte ensuite Tenzen, mais son armure ne faisant pas le poids contre elle, il perd. La mort étant un châtiment trop doux, elle va jusqu’à le condamner à vivre sous la forme d’un squelette.
Elle marche enfin la tête haute, accompagné d’un bâton surmonté de la tête en squelette de son ami.

7ninja11

Neuvième mois de l’an 1 de l’ère Genna, dans la ville du château de Yokote, province de Hishû, nait Sekki, la troisième Ninja Onshin.

7ninja07

  • Ninja Onshin Geki

L’histoire de ce Ninja Onshin commence dans un monastère où des nonnes genjō considérées comme des bodhisattvas vivantes prient lorsque la statue du bodhisattva Kannon se brise laissant apparaître un démon ni mâle, ni femelle du non de Harara.
Ce dernier tue tout le monde, puis quitte celui qu’il servait pour se rendre au château de Ieyasu afin de servir le clan Tokugawa.
L’on apprend que Harara est né sans os d’une ubume qui un est fantôme d’une femme morte en couche, et que ceux-ci se sont développés alors que son corps aurait avalé les harpons des pêcheurs qui le transpercé ce qui lui conféra des os d’une grande solidité.
Sa première cible n’est autre que le Ninja Onshin Reiki.

Nous retrouvons donc ce dernier en compagnie de Iori alors que Harara lui tend un guet-apens . En plus de Harara, il va devoir affronter des samouraï du Bakufu, mais alors que Iori fait face à Harara pour protéger son bien aimé, le démon se change en pierre…

Harara est alors ressuscité par Kibitsuhikono-mikoto ( Momotaro, le guerrier invincible de Shinshu ).
On en apprend un plus sur Efu qui serait la capitale légendaire d’un autre monde des peuples insoumis pour qui il n’y aurait pas de distinction de classes. Les Ninjas Onshin en sont les guerrier.
Le but de Kibitsuhikono-mikoto est de détruire tout simplement Efu à l’aide de ses enfants ( Yokaï ) qu’il a crée et qui aspire à devenir des Kiragira ( immortel ).
En effet, l’on peut devenir Kiragira lors d’un rituel pour lequel il faudrait tuer 1000 insoumis en 1 journée mais un Ninja Onshin serait un bon équivalent. Il demande l’aide également à Harara.

Harara accompagnée des trois compères se dirige donc vers Reiki qui est encore en pleine rémission, mais Harara refuse par principe de se battre contre un adversaire blessé.
Alors que Reiki et Iori se retrouvent capturés, Harara s’en prend aux trois yokaï qui s’oppose ouvertement à lui.

Iori, que le démon prend pour la fille caché de Yukimura Sanada propose une alliance à Harara. Elle lui fait comprendre qu’il y a encore des cartes à jouer contre les Tokugawa avec l’armure géante du shingen Takeda qui sommeille dans un lac ainsi que dix héros du clan Sanada qui se cachent. Cependant ce qui fait écho à Harara c’est que les Tokugawa s’en prennent aux reclus de la société tout comme les pêcheurs s’en étaient pris à sa mère… Le démon accepte et devient le 4ème Ninja Onshin.

Sans titre 2

Au troisième mois de l’an 2 de l’ère Genna, les Tokugawa qualifient officiellement de rebelle, le démon au visage humain de la province Shima. Le Bakufu le considèrera dès lors comme Geki, le quatrième Ninja Onshin.

Sans titre 3

Encore une fois les noms ne sont pas pris au hasard…
L’on retrouve Kibitsuhikono-mikoto.
Sanada Yukimura (1567 – 3 juin 16151), était un samouraï et un stratège japonais, second fils d’un daimyo de l’époque Sengoku, Sanada Mazayuki2. Bien qu’il soit aujourd’hui principalement connu sous ce nom, il était appelé de son vivant Sanada Nobushige
( Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sanada_Yukimura )

Je vous retrouve pour le 4ème tome, avec un nouveau Ninja Onshin dont l’histoire débute dans le tome 3.

J’espère que ces trois tomes auront suscité votre intérêt.
Vous pouvez les retrouver dans vos librairies, ou en ligne sur le site d’Anime Store.

^^
CatZ

7ninja02

Lexique ( Certains de ces mots trouvent une explication directement dans le manga via des astérisques ) :
Onshin : Ninja Onshin → Ninja de la rancoeur.
Shogunat : le shogunat, système dans lequel l’empereur n’a plus qu’une autorité symbolique, l’aristocratie militaire exerçant la réalité du pouvoir. ( Source : https://www.universalis.fr/dictionnaire/shogunat/ )
Shogun : Le terme shogun (ou shogoun1), du japonais shōgun (将軍 [ɕo̞ːɡɯᵝɴ]?), signifie « général » ; c’est l’abréviation de seiitaishōgun (征夷大将軍?), que l’on peut traduire par « grand général pacificateur des barbares ». Néanmoins, après qu’il fut attribué à Minamoto no Yoritomo, il devint un titre indiquant souvent le dirigeant de facto du Japon (dictateur militaire), alors même que l’empereur restait le dirigeant de jure (en quelque sorte le gardien des traditions). ( Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Shogun )
Samouraï : Dans le Japon d’avant 1867 un samouraï était un guerrier au service d’un seigneur local le daimyo. Le samouraï reçoit une éducation sévère qui vise à ne pas avoir peur de la souffrance et de la mort, à respecter un code de l’honneur et de faire de lui un guerrier efficace dans le maniement des armes. En cas de perte de son honneur ou de faute le samouraï se donne la mort au cours d’une cérémonie publique. Un samouraï non rattaché à un seigneur est appelé ronin, il menait une vie errante et se louait comme mercenaire. ( Source : https://fr.vikidia.org/wiki/Samoura%C3%AF )
Ryujin est dans la mythologie japonaise le dieu de la mer et il a la forme d’un serpent.
« Divinité associée à la mer et à la puissance des océans, le Kami Ryujin est le plus grand des dragons de la mythologie japonaise. Il se présente comme une immense dragon, dans la forme et représentation japonaise, soit avec un corps long comme celui d’une serpent, recouvert d’écailles, une longue moustache, une barbe et avec ses pattes dotées de trois griffes. » ( Source : https://www.dol-celeb.com/dieux/ryujin/ )
Rōnin : Un rōnin était, dans le Japon médiéval, un samouraï sans maître.
Ainous :Les Aïnous, aussi appelés Utari, constituent une population aborigène vivant dans le Nord du Japon et à l’extrême Est de la Russie.
Daimyō : Daimyō, daimyo est un titre nobiliaire japonais. Ce terme désigne les principaux gouverneurs de provinces issus de la classe militaire qui régnaient sur le Japon sous les ordres du shogun, de l’époque de Muromachi, à celle d’Edo.
Ashura : Les Ashura japonais sont des guerriers armés jusqu’aux dents aux visages et aux bras multiples. Ils sont morts au combat et devenus gardiens de la loi bouddhique. ( Source : https://atjapan.com/article/Les-dieux-au-Japon )
Bodhisattva : Bodhisattva est un terme sanskrit qui désigne dans le bouddhisme hinayana un bouddha avant que celui-ci n’ait atteint l’éveil.
( Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bodhisattva )

N’hésitez pas à suivre les éditions Meian sur les réseaux sociaux :

04 01 03 02

7 réflexions sur “Les 7 Ninjas d’Efu

  1. Belle critique qui me donne envie de découvrir cette histoire.
    Cependant j’ai une question. Est ce que le problème inérant aux éditions Meian, à savoir le problème de lisibilité de certaines bulles imprimées trop près de la tranche est il présent sur ce titre aussi?
    Ca m’a beaucoup dérangé dans ma lecture d’Arès.

    J’aime

    • Merci beaucoup pour ton commentaire. Alors en toute franchise mon mari m’a fait la même réflexion en lisant Ares, effectivement il y a un soucis de bulles. En le lisant j’avoue que ça m’a un peu posé pb pour certaines bulles également…
      Maintenant j’ai lu plusieurs autres titres de Meian et il n’y a pas du tout ce problème, je ne l’ai constaté que sur Ares. Maintenant je ne peux pas te dire pour les titres que je n’ai pas lu bien évidemment.
      Voici la liste de ceux que nous avons lu et pour lesquels il n’y a pas eu de soucis : Les 7 Ninjas d’Efu, Egregor, The Breaker,

      Si sur ce manga j’avais eu le soucis, je l’aurais mentionné, en effet je suis libre de donner un avis comme bon me semble, et soulever les points négatifs permet de se corriger. 🙂

      Bonne journée.

      J’aime

  2. Merci beaucoup pour ta réponse rapide. En effet, le problème est bien moindre sur Egregor, et il est inexistant pour le titre Kingdom (qui est vraiment une tuerie!).
    Je pars donc me procurer ces 2 tomes et me lance dans l’aventure!
    Je me permet également de dire que ton site est excellent et c’est un plaisir de parcourir les articles.

    J’aime

    • Rhooo merci à toi, c’est très gentil. ❤ ❤ ❤
      Cela me donne énormément de motivation.

      Je me suis permise de poser la question directement à la CM, et voilà ce que j'ai appris.
      En fait, comme tu le sais Ares est un Manhwa, et donc c'est corréen. Hors visiblement ils ne travaillent pas comme les Japonais et ont une méthode de travail qui ne laisse pas de marges ou très peu.
      Le graphiste quand il récupère les planches utilise un logiciel, et il faudrait qu'il retravaille le tout pour marger les planches.
      Quand Meian à repris la licence, ils ont récupéré les planches et maquettes déjà mis en page de l'ancien éditeur, et ce dernier ne s'était pas penché sur le problème des marges.

      Apparemment le problème de marge et de bulle caché n'apparaît pas sur l'ordi, du coup cela à été trompeur et c'est une erreur pour laquelle Meian à donc tiré des leçons.
      Visiblement il y a eu le soucis pour Egregor aussi et ils ont tout refait.

      Par contre pour les tomes de la Box 2, c'est beaucoup plus léger et l'on vois les bulles quand on ouvre un peu plus grand. En tout cas ça ne gène pas la lecture comme c'était le cas pour le coffret 1.
      Mon mari est très critique, et si il les dévore, c'est que ça doit aller… Vraiment…

      Mais l'information à été reçu et ils feront attention à l'avenir.

      J’aime

  3. Pingback: Réception Manga ( Service Presse ) – Novembre 2019 – Meian Edition | CatZ in Wonderland

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s