Amaenbo Honey – Éditions Boy’s Love

Polish_20200313_090031790

Voici une présentation du Yaoi Amaenbo Honey aux éditions Boy’s Love.

Amaenbo Honey

Sans titre 7 Sans titre 8

Résumé : L’on fait la connaissance de Miyama l’alpha et Tsubame l’omega. Depuis toujours ces deux là sont en compétition mais Tsubame ne gagne jamais…
Alors qu’il rentre de chez le médecin avec ses pilules anti-chaleur, il tombe sur une bande de jeunes et un conflit éclate.
Miyama arrive à temps pour sauver son amis, mais ce dernier en retard dans la prise de son traitement se retrouve à émettre des phéromone auquel Miyama ne peut résister.
S’en suit une relation bestiale qui effraye Miyama ne voulait pas blesser son ami, il préfère donc s’en éloigner.
Devant le comportement de son ami, Tsubame décide de lui avouer ses sentiments, sentiments qu’ils partagent tous les deux depuis longtemps. Ce n’était pas tant l’acte sexuel qui lui faisait peur, mais le fait de se faire mordre dans ces conditions trop sauvage.
L’on comprend cependant à quel point une relation amoureuse entre un alpha et un oméga peut être mal perçu, et Miyama fidèle à lui même veut protéger l’amour de sa vie, mais ils ne peuvent se cacher et finissent par demander officiellement à leurs parents de pouvoir s’unir pour la vie. Mais ces derniers refusent devant l’importance de ce choix et surtout par rapport à leur propre vécu, en effet Miyama et Tsubame sont encore trop jeunes à leurs yeux.
Mais la force de leur amour est bien au delà d’une attirance chimique, et ces deux âmes soeurs vont patienter bien sagement pour finalement se lié enfin l’un à l’autre et se marier.

Ce manga est suite d’Abarenbo Honey et de Kakurenbo Honey, et l’histoire concerne tout simplement les enfants des protagonistes de ces deux histoires.
Amaenbo pourrait être traduit par : petit garçon câlin.

Abarenbo Honey

Sans titre 5

Résumé : Champion de baston et un peu crétin sur les bords, Kuma vit tranquillement sa petite vie de délinquant. Suite à un différend avec Hachi, héritier d’un clan de yakuza, Kuma est bien décider à lui régler son compte… jusqu’à ce que ses toutes premières chaleurs d’Oméga ne viennent lui mettre des bâtons dans les roues ! Son corps devient brûlant, sa tête se vide, puis, une douleur inconnue le submerge entre les jambes. Complètement démuni face à son plus grand rival, le jeune homme est loin de se douter du destin qui l’attend !

Aussi agressifs et fougueux en sexe qu’en baston, l’amour est pour eux un véritable combat !
( Source : https://www.boys-loves.fr/yaoi/Abarenbo-Honey-Livre-Manga-Yaoi-Hana-Collection-produit-manga-1379.html )

Kakurenbo Honey

Sans titre 6

Résumé : Abandonné par sa mère lorsqu’il était encore enfant, Mitsurô a juré de vouer sa vie au clan Hachi. À présent, il s’occupe de leur futur héritier, sans jamais penser à lui. Rembourser sa dette au clan est tout ce qui compte pour lui. Il ne s’est d’ailleurs jamais intéressé à Suzume Amatobi, héritier du clan Amatobi, qui lui fait pourtant ouvertement des avances depuis plusieurs années. Mais ça, c’était avant que les événements ne tournent en sa défaveur, l’empêchant de prendre son traitement alors qu’il se trouvait seul avec le jeune homme…

Replongez-vous dans l’univers d’Abarenbo Honey et explorez le passé de Mitsurô, qui ne croit pas du tout en l’amour. La sincérité et l’obstination du jeune Suzume parviendront-elles à le faire changer d’avis ?
( Source : https://www.boys-loves.fr/yaoi/Kakurenbo-Honey-Livre-Manga-Yaoi-Hana-Collection-produit-manga-1380.html )

Personnellement je ne connaissais pas du tout ces deux oeuvres précédentes de l’auteure Kevin Tobidase et je les découvre tout en rédigeant cet article.

Je pense très sincèrement qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu ces précédents volumes pour aborder Amaenbo Honey, cependant vous pouvez vous les procurer sur le site de l’éditeur ce qui peut être intéressant d’autant plus si vous appréciez ce type de Yaoi.

En ce qui me concerne je n’ai pas vraiment eu de coup de coeur pour ce Yaoi, cependant il reste tout à fait plaisant à lire mais pour moi cela manque de profondeur. Cela reste tout de même assez léger, pour ne pas dire banal si l’on sort du cadre de l’histoire qui pour le coup présente une certaine originalité.
Et c’est sans doute pour moi l’aspect le plus intéressant de ce Yaoi.
En effet, il fait parti d’un sous genre que je ne connaissais absolument pas et qui s’appelle  » Omegaverse « .
Heureusement, au début du tome l’on retrouve des clés de compréhension car sans cela je pense que l’oeuvre aurait été tout de même été plus difficile à aborder.

Pour résumer, il s’agit d’un univers différent du nôtre où suite à une évolution tout le monde est devenu capable de d’enfanter et d’expulser du sperme.
Si bien que la différence entre homme et femme ne tiens plus qu’à l’apparence.
Les humains se retrouvent séparés en castes : alpha, bêta et oméga avec tout un système de hiérarchisation.
Les alphas représentant 20% de la population sont le haut du panier, ils occupent les postes les plus important , les bêtas qui représentent 70% de la population s’apparente à une classe moyenne et es 10% restant que sont les omégas sont un peu le dernier échelons de la société.

Les omégas ont des chaleurs qui leur fait produire des phéromones ayant pour conséquence d’attirer les alphas qui perdent alors leur libre arbitre. Heureusement il existe des médicaments visant à réguler ces chaleurs, cependant l’on comprend bien l’aspect bestial. Cela rappelle des relations entre loups garous dans la science fiction.
Si l’accouplement à lieu durant les chaleurs, et que l’alpha mort dans le coup l’oméga, ce dernier devient incapable d’avoir un autre partenaire par la suite.
Il existe cependant également des âmes soeurs ou les phéromones des alphas et des omégas entre en résonance en dehors de toutes chaleurs.
( Si tout cela vous intéresse, vous pouvez retrouver de plus amples informations sur le net ).

Je trouve que cela est intéressant et amène une nouvelle vision des choses avec peut être des questionnements et des intrigues qui pourront être différentes de ce dont on a l’habitude. Après j’avoue que je me demande malgré tout d’où est partie cette idée de créer ce fonctionnement. Est-ce parti d’un fantasme ? Peut-on parler de dystopie ? Je m’interroge…
Bien que les différences ne soient plus entre garçons et filles, l’histoire de caste fait qu’il existe toujours des riches et des pauvres, des dominants et des dominés, etc… Avec en arrière fond tout de même un côté proche de l’animal.
Et c’est justement ce côté  » bestial » qui aura tendance à me déplaire là où j’aime retrouver des relations plus romantique et pleine de tendresse. ( Que l’on peut malgré tout trouver dans ce genre ).
Je reste donc très mitigé sur cette oeuvre et il me faudrait peut être lire d’autres ouvrages du genre pour avoir un avis plus tranché.
J’ai aussi trouvé que si l’on avait mis un homme et une femme comme personnages principaux, cela n’aurait pas été très différent, mais l’on aurait appelé cela un shojo…
J’aimerais beaucoup avoir votre avis, car cela m’intéresse.

Le style graphique est sympa et les personnages sont jolis garçons, c’est un réel plaisir sur les yeux que l’on retrouve d’ailleurs sur la jaquette. Difficile de rester de marbre…
Sur la couverture j’ai apprécié retrouver des dessins des deux jeunes gens aux différentes étapes de leur vie ainsi que de leurs parents…

Et vous ? Qu’en avez-vous pensé ?

Vous pouvez bien évidemment retrouver ce tome sur le site de Boy’s love à l’adresse suivante :
➡️ https://www.boys-loves.fr/yaoi/accueil-boys-love.html

N’hésitez pas à suivre les éditions Boy’s love sur les réseaux sociaux :

04 01 02

CatZ

Je remercie Valérie qui m’a permis de recevoir ce manga gratuitement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s