La Guerre des Mondes

Sans titre 2

Année : 2018
Catégorie : Seinen
Genre : Science Fiction
Auteur ( Oeuvre originale ) : H. G. Wells
Dessinateur : Hitotsu Yokoshima
Scénariste :Sai Ihara
Éditeur : Ki-oon
En cours…

Avec ce manga, Ki-oon s’attaque clairement à un classique de la science fiction moderne.
Il serait très étonnant que vous n’ayez jamais entendu parler de « La Guerre des Mondes » de H.G. Wells, en effet ce roman de science fiction datant de 1898 a connu au fil du temps de nombreuses adaptations que ce soit dans des versions illustrées, en bande dessinée, en romans avec des suites, à la télévision, en jeux vidéos et bien évidemment au cinéma avec notamment un film de Steven Spielberg mettant en scène entre autres Tom Cruise.

Sans titre 4

Voici une petite vidéo de présentation :
https://youtu.be/CKWCNFaQ-Uc

Ainsi qu’un petit extrait :
http://www.ki-oon.com/preview/guerredesmondes/index.html#page=36

Pour commencer, voici le résumé de l’œuvre originale que vous pouvez retrouver sur wikipédia et que je trouve intéressant de partager ici avec vous pour vous montrer que cette adaptation manga reste assez proche de l’œuvre originale :
« […] Par-delà le gouffre de l’espace, des esprits qui sont à nos esprits ce que les nôtres sont à ceux des bêtes qui périssent, des intellects vastes, calmes et impitoyables, considéraient cette terre avec des yeux envieux, dressaient lentement et sûrement leurs plans pour la conquête de notre monde […] »
1894. Des astronomes sont témoins d’étranges activités à la surface de Mars, comme des éclairs ou des explosions de gaz incandescent. L’étonnant phénomène se répète pendant les dix nuits suivantes puis cesse. Des météores venant de la planète rouge se dirigent bientôt vers la Terre. Le premier s’écrase en Angleterre, dans le Surrey : il s’agit d’un objet ayant la forme d’un cylindre de vingt-cinq à trente mètres. Les curieux se rassemblent autour du cratère formé par la chute du projectile, mais ils sont bientôt tués par un « rayon ardent » projeté par une machine gigantesque à trois énormes jambes sortie du cylindre.
Par la suite, les autres cylindres envoyés depuis Mars s’écrasent et libèrent d’autres engins mécaniques contrôlés par des créatures tentaculaires installées à l’intérieur. Ces tripodes, armés de leur rayon ardent et d’un gaz toxique appelé « fumée noire » (black smoke), se dirigent vers Londres en désintégrant tout sur leur passage. L’armée britannique réplique. Mais rapidement, la lutte tourne à l’avantage des envahisseurs. Les populations terrifiées fuient cet ennemi implacable qui pompe le sang des malheureux qu’il capture et sème partout une mystérieuse herbe rouge qui étouffe toute végétation. Commence alors pour le narrateur, une fuite dans un monde ravagé, où il ne croise plus que des êtres humains isolés à la limite de la folie. Puis, il se rend compte que les Martiens ont soudain cessé toute activité : les microbes terriens, contre lesquels ils n’étaient pas immunisés, les ont exterminés.
( Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_des_mondes )

Il faut savoir que « La Guerre des Mondes » est l’une des premières œuvres qui va s’intéresser à l’humanité se retrouvant face à une invasion extraterrestre hostile. Fin du XIXème siècle, les hommes commencent à croire à l’existence d’autres planètes habitées, certains vont même être persuadés que Mars abriterait une civilisation avancée luttant contre une importante sécheresse.
Suite à une discussion avec son frère à propos de la possibilité de la venu d’extraterrestre sur notre planète, H. G. Wells très intéressé par les travaux scientifique de son époque va finir par écrire son roman de « La Guerre des Mondes ».
Lorsqu’il écrit son roman, le Royaume-Unis est alors une puissance forte qu’il va mettre à mal devant ces êtres venu d’un autre monde, d’ailleurs faut savoir que Wells était un pacifiste engagé à gauche.

Concernant les auteurs et le dessinateur, vous pouvez retrouver une présentation très pertinente sur le site de Ki-oon. ( http://www.ki-oon.com/mangas/minisite-807-guerre-des-mondes-les-auteurs.html )

Concernant H.G Wells, on apprendra par exemple qu’il est considéré comme le père de la science fiction contemporaine. D’un milieu modeste, son travail et ses compétences lui permettront d’étudier grâce à une bourse d’études, durant ces dernières il va acquérir de solides connaissances scientifiques.
Mais c’est vers la fiction qu’il va se tourner avec des œuvres comme « La Machine à explorer le temps », «  L‘île du docteur Moreau » ou encore « L’Homme Invisible » qui j’espère seront également adaptés un jour.
Derrière ses oeuvres, il y a également des messages politique et des réflexion sur la société, par exemple dans « La Guerre des Mondes » il va dénoncer l’empire britannique.

Concernant Sai Ihara, c’est un amoureux du manga qui a développé un goût pour la science fiction notamment via Doraemon. Il est également fasciné par la vision du futur que l’on retrouve dans les films de Terry Gilliam. Au début de sa carrière il crée des magazines amateurs avant de trouver un port d’assistant mangaka. Il va travailler sur plusieurs séries comme « Unlock, » ou « Gakuen Noise » avec des amis de l’université.

Puis après avoir changé de collègues il va varier les genres mélangeant Fantasy et inspirations littéraire «  Bateren XX mêle samouraïs et monstres tout droit sortis de l’imaginaire de H. P. Lovecraft, quand Gunlock revisite Sherlock Holmes en mode steampunk ».

Pour la guerre des mondes, il va essayer d’être au plus près du roman d’origine, le seul changement étant d’utiliser comme narrateur un photographe professionnel pour lui donner un rôle actif dans le drame qui se joue.
Afin de rentre les choses encore plus réaliste, il ne va pas hésiter à faire des recherches le passé de l’Angleterre, tout en décryptant l’oeuvre et son contexte ainsi que le message politique pour conserver toute la force de l’œuvre originale.

Concernant le dessinateur Hitotsu Yokoshima, il est connu pour son adaptation de la série Kamen Rider Kuga.

Sans titre 9
Il fait ses premier pas de dessinateur de manga dès l’université, son trait vif et clair lui permet d’être remarqué et de gagner un prix. Il rencontre Sai Ihara en 2008 avec qui il réalisera la majeur partie de ses mangas.
La Guerre des mondes est le fruit de longues années de collaboration. Amateur du roman comme du film de Steven Spielberg, le dessinateur ajoute sa patte au design des fameux Martiens et de leurs tripodes. Tout en respectant le souci de réalisme scientifique de H. G. Wells, il met l’accent sur l’intensité de l’horreur et la démesure de l’invasion extraterrestre.

Bref on comprendra assez rapidement que ce manga n’est pas le fruit du hasard mais d’un vrai travail de collaboration entre deux amateurs de l’oeuvre original.

Au niveau de l’édition, nous sommes sur un format plus grand : 15x21cm tout comme pour les adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe.
On remarque une couverture cartonnée présentant un tripode blanc sur fond noir.
Le titre et le résumé à l’arrière étant en rouge.
J’aime beaucoup ce choix d’utiliser ainsi le noir que l’on va même retrouver sur les tranches du livre.

Sans titre 3
C’est très original, d’ailleurs le noir va être très présent, au niveau de chaque chapitre qui sont au nombre de 6, nous allons retrouver une séparation avec une page noir.
A la fin nous retrouvons une galerie d’illustrations vraiment sympathique.
Bref, il s’agit d’un ouvrage de qualité.

Résumé du ce premier tome

Dès le premier chapitre nous entrons directement dans le vif du sujet. L’histoire se passe en 1901 en Grande Bretagne, plusieurs objets volants non identifiés en provenance de Mars se sont dirigées vers la terre, l’un d’eux, un cylindre attire une foule de curieux, dont un photographe qui va pouvoir immortaliser l’instant.
«  Ce jour là, j’ai immortalisé sur pellicule la fin du monde tel que nous le connaissions et le début de la guerre entre la terre et la planète Mars ! »

Sans titre 13

Un énorme rayon de lumière va tout détruire sur son passage, laissant des corps en morceaux, mais aussi une nature détruite dans son sillon.
Devant l’horreur de la situation, beaucoup restent confiants et pensent que l’armée va vite se débarrasser de cette menace. Seulement cette dernière est bien impuissante.
Les gens se tournent également vers la religion voyant en cela une action du diable, mais le photographe via sa photo veut les convaincre que ce n’est pas le cas, malheureusement les cloches de l’Église provoquent une nouvelle catastrophe…
Le seul échappatoire serait t’il de fuir ? Le photographe décide de mettre sa compagne en sûreté et va fuir accompagné d’un jeune prêtre alors sonné sur le moment. Seulement ce dernier ne veut pas abandonner ses fidèles et il fait demi-tour accompagné du photographe qui a semble t’il perdu son appareil sur le chemin…
Sur le chemin ils récupèrent un artilleur et tous trois se cachent avant de décider de rejoindre Londres en allant récupérer au passage la femme du photographe.

Sans titre 14
Ce dernier se sent alors habité d’une mission tel un journaliste de guerre : «  Immortaliser les évènements à travers ses clichés ».
«  Puisque les êtres humains avaient été observés par les envahisseurs… à la manière de microbes sous un microscope… alors… Je pointerais mon appareil photo vers ces géants pour capturer leur image… »

 

Mon avis

J’ai énormément apprécié ce premier tome, d’autant plus que je sais qu’il est plus proche de l’œuvre original qu’il faudrait que je lise à l’occasion.
Le fait d’avoir utilisé un photographe pour nous narrer l’histoire est une bonne chose, car l’on pense rapidement aux photographes de guerres qui vont de manière objective et neutre nous présenter la réalité du terrain.
L’histoire se lit très facilement, c’est agréable et tout public même si il est certain que quelques images sont un peu gore vu que le rayon coup les corps. Mais le trait du dessinateur n’est d’après moi pas du tout violent comme peuvent l’être d’autres dessinateurs.
L’on retrouve bien la critique sociale que H. G. Wells voulait mettre en avant quand les personnages semblent ne pas s’inquiéter car l’armée est là et pourtant nous ne sommes que des fourmis pour ces monstres.
Le design des créatures est agréable également, j’apprécie leur apparence.

Sans titre 15
Pour moi c’est un manga très travaillé, que ce soit au niveau de l’adaptation ou des dessins… Si vous aimez le genre je vous invite à vous y intéresser.
Une adaptation dans la même veine que celle de Lovecraft par Gou Tanabe. A lire absolument !!!

Vous pouvez retrouver mon avis sur le Tome 2 : ici.

 

La Guerre des Mondes – Tome 1
Date de parution : 04/02/2021

En 1901, le quotidien de la petite ville anglaise de Mayberry est bouleversé par un événement incroyable : un énorme cylindre métallique s’est écrasé à proximité… Or, quelques jours plus tôt, une lueur inhabituelle avait été observée sur Mars. Pas de doute, l’objet vient de la planète rouge !

La population se précipite pour l’examiner et attend avec impatience l’ouverture de ce qui semble être un vaisseau spatial. Une créature tentaculaire apparaît au sommet… et s’attaque à la foule en détruisant tout sur son passage ! Le jour suivant, d’autres Martiens atterrissent et se lancent à l’assaut de la campagne du haut d’immenses robots tripodes. Les armes humaines ne font pas le poids face à l’envahisseur… Il ne reste qu’un moyen de survivre : la fuite !

Avec son souci du détail scientifique et son sens inné du suspense, H. G. Wells a ancré depuis plus d’un siècle l’image de l’invasion martienne dans l’imaginaire populaire. La Guerre des mondes réveille l’angoisse qui sommeille au plus profond de nous face à l’inconnu… Et si, vu de l’espace, l’homme n’était qu’un insecte impuissant ?

La Guerre des Mondes – Tome 2
Date de parution : 16/09/2021

Les Martiens se sont lancés à l’assaut de la Terre ! À cause de leur rayon ardent, rien ne semble pouvoir les arrêter, pas même l’armée anglaise… En effet, après le passage de ces étranges créatures, la ville de Maybury n’est plus qu’un gigantesque tas de ruines.

Le photographe témoin du terrible massacre se fait alors une promesse : si le genre humain doit s’éteindre, il lui faut au moins documenter cette guerre. C’est malheureusement à Weybridge, sur la route de Londres, que le jeune homme a de nouveau l’occasion de braquer son appareil sur les tripodes…

 

Je remercie énormément les éditions Ki-oon pour ce service Presse, et je vous invite à les suivre sur leurs divers réseaux sociaux.

04 01 03 02

N’hésitez pas à me donner votre avis, et si vous avez la moindre question je suis à votre service.

CatZ

9 réflexions sur “La Guerre des Mondes

  1. Pingback: La Guerre des Mondes – Tome 2 | CatZ in Wonderland

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s