Looking up to Magical Girls

Année : 2019
Catégorie : Seinen
Genres : Action / Comédie / Ecchi
Dessinateur : Ononaka Akihiro
Scénariste : Ononaka Akihiro
Éditeur : Meian
Collection Daitan !
En cours…

Tome 1 / Tome 2

Je suis toujours très curieuse concernant les sorties de chez Meian, et encore plus quand il s’agit d’un titre dans la collection Daitan !
C’est donc avec enthousiasme que j’ai découverte ce titre pour le moins très particulier…

Petit rappel concernant la collection Daitan !
Pour se dissocier des licences aux purs codes Shônen, Seinen et Shôjo, la collection Daitan! vous proposera un assortiment de titres mettant l’accent sur l’audace et la témérité qu’il serait bien difficile de cataloguer dans de simples cases ou de genres.
Pouvant autant traiter de thématiques décalées, sensibles, osées ou subversives, toutes les séries à venir vous promettent des expériences absolument uniques !

Pour commencer, voici la présentation que l’on retrouve sur le site de l’éditeur :


Les éditions Meian sont heureuses d’accueillir dans la collection Daitan! « Looking up to Magical Girls » : une comédie BDSM soft complètement déjantée dans laquelle une fan de Magical Girls affronte ses idoles préférées !!​
Avec ses personnages tous plus fous les uns que les autres, Looking Up to Magical Girls balaye les genres et nous place du côté du mal ! Akihiro Ononaka déploie tout l’arsenal BDSM à sa disposition pour nous proposer un concentré d’humour légèrement sexy et complètement déjanté !

Synopsis

Utena Hiiragi déborde d’admiration pour Tres Magia, le trio de magical girls qui protège sa ville. Alors forcément, quand une petite mascotte volante aussi cliché que mignonne s’approche d’elle en lui proposant de se transformer, elle croit rêver… Mais la réalité va vite tourner au cauchemar quand elle va découvrir qu’elle est devenue… Une sbire d’Enormita, l’organisation maléfique contre laquelle se battent ses héroïnes adorées ! Utena se retrouve alors obligée de se battre contre elles, et se retrouve rapidement en position de domination… Et contre toute attente, elle se rend vite compte que justement… Elle aime bien ça, la domination !
( Source : https://www.meian-editions.fr/meian/blog-meian/article/nouvelle-licence-meian-looking-up-to-magical-girls/292 )

Vous pouvez retrouver un extrait : ici.

Voici à présent mon avis pour ce premier tome :

Un premier tome qui pour le moment n’est qu’une entrée en matière où nous découvrons le personnage principal Utena Hiiragi qui depuis toujours voue une admiration sans faille pour les Magical Girls et rêve secrètement d’en devenir une elle-même.
Mais le destin est cocasse, car en croisant la mascotte Venalita, celle-ci va faire d’elle une cadre de l’organisation super maléfique Enormita contre qui les Magical Girls se battent.
Ne pouvant refuser cette nouvelle voie qui s’offre à elle, elle devient donc « Magia Baiser » et armée de sa cravache « Full Star Dominate », la voilà prête à en découvre contre ses héroïnes préférées en utilisant des attaques rappelant étrangement diverses pratiques sadomasochistes telles que la fessée, les chatouilles, la cire ou l’électrocution…
Et le pire dans tout ça ?
Utena prend clairement son pied ! Parce que au fond, c’est une sadique !

La lecture est amusante et agréable, cependant ne nous cachons pas que c’est un manga léger et sans prise de tête.
Je pense qu’il a été  « rangé » dans la collection Daitan ! déjà parce qu’il est question de SM même si ce dernier reste très très soft, mais surtout car les protagonistes sont des collégiennes vu que l’héroïne à 14 ans.
Le manga présente des scènes de nudité, même si la censure est présente ne laissant apparaître ni tétons, ni parties intimes, cependant l’on comprend que l’héroïne prend du plaisir par la torture tout comme les victimes à être torturées.
Personnellement j’avoue que ça me dérange un peu moralement maintenant c’est quelque chose d’assez banal dans les mangas et tout reste très soft.

J’ai beaucoup apprécié le style graphique de l’auteur que je ne connais pas du tout, et pour cause c’est sans doute son premier manga édité en France. D’après Nautiljon  il est l’auteur également de Kumika no Mikaku, un Seinen comique autour de la gastronomie qui n’est sorti qu’au Japon.
Les jeunes filles sont très mignonnes et portent de belles tenues sexy, ce qui devrait plaire à de nombreux Otaku, mais ce que j’ai le plus apprécié c’est les scènes de transformation me rappelant Cherry Miel et son fameux « Honey Flash ! ».

Pour conclure, je dirais que j’ai apprécié ce premier tome et je vais sans doute acheter au moins le prochain tome pour voir comment cela évolue.
J’avoue que pour le moment cela me paraît peut être trop léger, et me fait d’avantage penser à du fan service d’un vrai scénario élaboré comme j’aime en retrouver. L’idée de base d’une amatrice de Magical Girl qui devient une super vilaine et qui va pouvoir les torturer est assez original.
A voir sur le long terme…

Je vous propose à présent une présentation des différents personnages, cette dernière sera étoffée au fil des lectures.
On notera d’ailleurs que dans ce premier tome on retrouve une fiche personnage pour Utena, dans les prochains il y en aura peut être d’autres.
L’édition est soignée avec la présence de plusieurs pages couleurs, ce qui est agréable.

On se retrouve prochainement pour la suite, n’hésitez pas à me donner votre avis sur ce manga.
L’avez-vous lu ?
Vous tente-t’-il ?

 

Tome 2

Sans titre 4

Ce nouveau tome reste toujours aussi léger, mais très plaisant à lire. Il est très difficile de ne pas rigoler en le lisant, notamment lors des divers affrontements entre les « méchantes » et les « gentilles ».

Au niveau de l’histoire, je dirais qu’il n’y a pas vraiment de scénario, on suit simplement le quotidien des protagonistes de l’histoire, et tout particulièrement de Utena qui est le personnage principale.
Un quotidien somme toute banale pour une collégienne, si ce n’est qu’il est ponctué par son devoir de super vilaine et la découverte de nouveaux fantasmes.
Un nouvelle recrue du côté de chez Enormita va faire son apparition, une très jeune demoiselle dont le costume n’est pas sans rappeler Alice au pays des merveilles.

Sans titre 1

Pour le tome précédent je faisais remarquer mon petit soucis concernant l’âge des personnages, mais je dois avouer qu’on l’oublie clairement durant notre lecture, le côté très WTF de l’histoire fait que l’on se laisse happer sans trop se poser de questions.

J’ai vraiment l’impression que ce manga est à destination d’un certain public, notamment des Otaku. C’est quelque chose que j’avais déjà constaté pour le premier tome, mais là je n’en ais que la confirmation. Pour moi c’était vraiment très difficile de rester de marbre devant ces magical girls complètement à côté de la plaque. On noteras des références à la culture Otaku, par exemple l’héroïne va acheter des figurines de ses magical girls préférées…
Difficile de ne pas me retrouver dans ce passage alors que les figurines trônent tout autour de mon ordi.

Sans titre 2

Il n’y a rien de choquant, tout reste mignon sans vraiment aller dans le vulgaire, même les monstres invoqués quand il y en a sont trop choupi. Par contre, on est clairement dans quelque chose de l’ordre du Yuri, ne nous le cachons pas..
Ce n’est pas un manga à mettre dans les mains d’une petite fille !!!

Au niveau de l’édition, dans ce tome nous avons une fiche personnage pour Kiwi Araga, j’ai donc mis à jour ma présentation des différents personnages.
Entre certains chapitres l’on retrouve des Yonkoma ( manga humoristique en 4 cases ) en rapport avec le chapitre. Une interlude sympathique.

Pour conclure, j’ai apprécié ce second tome et j’achèterais sans doute la suite. Le côté trop léger du scénario au final ne me dérange pas tant que ça, et ce genre de lecture fait du bien également.
Et puis, je l’avoue… je trouve les demoiselles trop mignonnes ^^

Les personnages

Utena Hiiragi

C’est une jeune demoiselle de 14 ans qui admire les Magical Girls.
Venalité a fait d’elle un cadre de son organisation maléfique : Enormita, elle est donc devenu « Magia Baiser » et dispose d’une cravache en guide de baguette «  Full Star Dominate » qui lui permet de transformer tout en monstre.
Au fond d’elle même c’est une sadique qui aime voir les autres souffrir.

Les Tres Magia

Elles luttent contre l’organisation super maléfique Enormita et son plan de de conquête du monde.

Haruka Hanabishi ( Magia Magenta )

Sayo ( Magia Azur )

Kaoruko ( Magia Sulfure )

C’est une magical girl de type défensif, mais elle semble très puissante.

Kiwi Araga ( Léopard )

Utena l’a rencontre au quartier général de l’organisation : NACHT BASE
Elle se bat avec des objets explosifs
Elle a 14 ans et aime les choses à la mode.  Sa motivation vient du fait qu’elle se considère comme étant la plus mignonne du monde et du coup les Tres Magia sont en travers de sa route.
A la fin du premier tome elle change d’école pour rejoindre Utena dont elle est amoureuse et avec qui elle aimerait bien aller à l’hôtel.

Korisu Morino

Sans titre 3

Il s’agit de la nouvelle recrue de Enormita. On noteras qu’elle est très jeune, pour autant elle dispose d’un très grand pouvoir.
Mais comme il demande beaucoup d’énergie, elle n’est pas encore capable de l’utiliser de manière optimum.
La demoiselle est capable de contrôler ses jouets par la volonté et pour cella elle utilise une maison de poupée et crée des peluches un peu effrayante, mais mignonne.
On noteras que son costume n’est pas sans rappeler Alice au pays des Merveille, ce qui l’a rend encore plus mignonne.

Les tomes

Looking up to Magical Girls – Tome 1
Date de parution : 24/02/2021

Je fais des choses tellement horribles à mes Magical Girls préférées !
Moi, c’est Utena Hiiragi, et comme toutes les filles de mon âge, j’adore les magical girls !
Un jour, une étrange créature aux allures de mascotte m’a lancé un sort, et je suis devenue capable de me transformer, moi aussi !
Je vais pouvoir me battre aux côtés de mes héroïnes préférées !
Enfin, c’est ce que je croyais…
C’est quoi, cette tenue scandaleuse ?
Et comment ça, je suis au service du Mal ?!
Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ?!

Looking up to Magical Girls – Tome 2
Date de parution : 28/04/2021

La suite du manga drôle et osé ! Enfin disponible !!!
Moi, c’est Utena Hiiragi, et comme toutes les filles de mon âge, j’adore les magical girls !
Un peu par hasard, j’ai rejoint malgré moi Enormita, l’organisation maléfique contre laquelle elles luttent… Et je suis maintenant obligée de me battre contre mes idoles !!
Enfin, plus vraiment, depuis que Magia Azur s’est montrée un peu trop… Ouverte d’esprit ! Pour le moment, elle est en plein introspection !
Et comme si ça ne suffisait pas, voilà que les cadres d’Enormita nous convoquent !
Qu’est-ce qu’ils peuvent bien nous vouloir…

Looking up to Magical Girls – Tome 3
Date de parution : 30/06/2021

Recrutée par les forces du mal, Magia Baiser affronte ses idoles !
Moi, c’est Utena Hiiragi, et comme toutes les filles de mon âge, j’adore les magical girls !
Un peu par hasard, j’ai rejoint malgré moi Enormita, l’organisation maléfique contre laquelle elles luttent… Et je suis maintenant obligée de me battre contre mes idoles !!
Je sais que ce que je fais est mal, et pourtant…
Depuis quelques temps…
J’y prends de plus en plus de plaisir…
De nouveaux alliés m’ont rejointe dans mon combat pour le Mal, mais bizarrement, j’ai l’impression que ça ne présage rien de bon…

Je vous invite à suivre Meian sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

Si vous avez des questions à me poser je suis à votre disposition.
CatZ

24 réflexions sur “Looking up to Magical Girls

    • Non…. comme je l’ai dit c’est très soft et il n’y a absolument rien de répréhensible. C’est pour moi comme je l’ai noté du fan service à mes yeux, et ce genre de fantasme ne m’étonne guère. Si l’on analyse de nombreux manga il y a souvent des jeunes dans des situations peu commodes. Après cela reste de la fiction. Et puis cette collection est faite aussi pour ça, elle a pour but de nous proposer des oeuvres audacieuse et bordeline, de ce fait le public est avertis.

      J’aime

    • Et bien si tu as ce que j’ai noté, le personnage principal est complètement sadique, c’est ça qui fait la situation comique de l’oeuvre. Alors qu’elle adore les Magical Girls, elle doit les torturer mais alors qu’elle est réticente, elle va prendre son pieds.

      J’aime

    • Ben disons que la collection Daitan! à été crée par Meian pour oser justement un manga plus borderline. Proposer ce genre de titre est toujours un peu délicat, notamment à cause de l’âge des protagonistes pour autant je trouve que dans le traitement qui est fait, tout est vraiment très mignon et amusant. Et puis c’est un peu hypocrites de monter de suite au créneaux, car je regarde des animes via Monsieur, et souvent il y a des personnages assez jeunes qui font des choses à forte connotation sans que pour autant cela ne choque personne. Monsieur m’a même fait la remarque qu’en général c’est le garçon / collégien qui est présenté comme un pervers obsédé par les vestiaires des filles etc… C’est de l’humour quoi.

      J’aime

  1. Le coté sadique mélangé à de l’humour ne me dérangerai pas personnellement

    Sincèrement, ce n’est pas mon style de lecture mais je serais curieuse d’en lire au moins un 🙂

    J’aime

    • Bah moi il ne me dérange pas non plus… ce qui est dérangeant c’est l’âge des protagonistes…
      Mais comme on l’oublie… ça passe….
      De toute façon c’est pour moi la raison qui fait que le manga est dans la collection Daitan! car pour le coup ce n’est pas du tout hentaï, aucun téton apparent.

      C’est amusant à lire en tout cas, moi je suis curieuse de tout, et je préfère ne pas trop me fermer à un style ou à un autre. Après on aime ou on aime pas, ce qui est logique.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s