Android Type One

273649765_478032937210376_4945169521264260453_n

Année : 2017
Catégorie : Seinen
Genres : Action / Science Fiction
Dessinateur : YASHIMA
Scénariste : YASHIMA
Dates de parution : 03/02/2022 (Tome 1) / 14/04/2022 (Tome2)
Éditeur : Omaké Books
Nb volumes VO : 3 (Terminé)
Nb volumes VF : 1 (En cours)

Avis : Tome 1 / Tome 2

Personnellement je suis quelqu’un qui apprécie la science-fiction, du coup lorsque j’ai vu que l’éditeur allait sortir un manga autour du sujet des androïdes, je n’ai pas hésité longtemps avant de le prendre.
D’autant qu’il s’agit d’une série courte en 3 tomes, pourquoi ne pas se laisser tenter ?

Comme vous pouvez le voir il s’agit d’un titre de chez Omaké Books / Omaké Manga, et je vous avoue que j’apprécie beaucoup ce que propose l’éditeur.
Il n’y a que certains titres que je n’ai pas pris chez eux, mais je dois avouer que l’on y retrouve tout de même de belles pépites tel que « Le Perce-Neige »,  « Children« , « Purgaroty Girl » , « Sayuri » ou encore « Many Reasons Why« .
N’hésitez pas à consulter leur catalogue si vous ne le connaissez pas.

274027135_636560377660440_67024309102195496_n

Voici pour commencer la présentation de l’éditeur telle qu’on la retrouve sur son site internet.

Sans titre 2
RÉSUMÉ DE L’ŒUVRE
Yûgo Sawatari est un jeune employé de bureau. Un beau jour, il est tiré au sort et gagne un essai d’une période de 90 jours pour un « androïde Type One ». Commence alors pour lui une nouvelle vie avec son automate qu’il baptise Yui. Dans le même temps, alors que les enquêteurs de l’APA, l’Association de Protection des Androïdes, récupèrent les robots abandonnés illégalement en ville, ceux-ci se retrouvent nez à nez avec un Type One « errant »…
POINTS FORTS
– Une histoire complète en 3 volumes.
– Une histoire de science-fiction particulièrement réaliste et humaniste.
– Une profonde réflexion sur les liens qui nous unissent avec les machines.
– Un graphisme aéré faisant la part belle aux émotions.
À PROPOS DE L’AUTEUR
Après avoir été un auteur amateur prolifique dans le domaine du manga de science-fiction, Yashima s’est rapidement fait repérer pour ses histoires humanistes, réalistes et profondes. Android Type One est son premier manga professionnel publié à grande échelle. Il a été nominé pour de nombreux prix de SF.
(Source : https://omakebooks.com/fr/omake-manga/503-android-type-one-tome-1-9782379891052.html)

Vous pouvez retrouver un extrait ici : https://mega.nz/file/Blh2HYAI#08Xh4UyVM88PKDVD4KWP-hqI-_aRh6PZHywNWWY38C8

Je me permets de vous retranscrire une citation très intéressante que l’on retrouve sur le rabat de la jaquette : « Je me suis souvent demandé «  Quand viendra enfin le futur que j’imaginais quand j’étais enfant ? » mais je pense désormais que même s’il arrivait , on ne le remarquerait pas, car ce sera déjà notre quotidien ». – Yashima.

Voici à présent mon avis pour le Tome 1 :

Tout d’abord il faut savoir que l’histoire se place dans un futur assez proche du nôtre où les androïdes sont devenus monnaie courante au sein des foyers. Tout le monde n’en possède pas car cela reste tout de même onéreux, mais c’est avec le temps devenu abordable.
Ces derniers permettent de faciliter la vie des humains, en les aidants par exemple dans les tâches ménagères, pour la garde d’enfant etc…
Pour ma part, cela m’a beaucoup fait penser au jeu « Detroit : become human » que j’apprécie énormément et que je vous conseille.
Bien évidemment les androïdes répondent aux règles basiques que l’on retrouve dans d’autres œuvres littéraires ou cinématographiques, il est en toute logique impossible pour eux de faire du mal aux humains, et ils doivent bien évidemment les protéger.

Sans titre 5

On retrouve également dans le manga un parallèle intéressant que l’on pourrait faire avec les animaux de compagnies. En effet, il semble qu’il y a pas mal d’abandon d’androïdes dans la nature ce qui relève d’un vrai problème. Et pour remédier une association de protection a même vu le jour.
Ces robots sont d’ailleurs appelés des « errants ».
Mais parmi ces errants il semblerait qu’il y en est un très spécial, illicitement modifié et qui semble agir de son propre chef et qui pourrait s’avérer dangereux pour les êtres humains.
Une révolte serait elle en cours ?

Sans titre 6

Comme dans beaucoup d’oeuvres du genre, nous retrouvons bien évidemment la problématique des droits des robots et la question de savoir si oui ou non ils sont capables d’avoir des sentiments, des émotions…
Il faut dire que les type-one que l’on retrouve dans ce manga dispose de tout un panel d’expressions faciales qui leur permettent de passer quasiment pour des humains. On pourrait même se poser la question de la nécessité de tout cela.
Il semblerait aussi que se pose des problèmes d’empathie, notamment de la part des plus jeunes qui se lient plus que de raison à ce qu’ils devraient considérer comme des « machines ». C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lequel le personnage principal du manga avait été séparé du robot qui s’occupait de lui depuis sa plus tendre enfance.
Difficile de considérer comme de vulgaire objets ces compagnons de vie.

Sans titre 4

Concernant le côté graphique de l’oeuvre je dirais que c’est assez simple, pour autant l’on ressent effectivement les émotions des personnages. J’avoue que je préfère quand c’est un peu plus détaillé, mais c’est suffisant.

Bref, un premier tome que j’ai vraiment apprécié avec une thématique qui m’intéresse et un sujet plutôt bien abordé. Après je ne suis pas certaine que cela soit si original que ça et j’attends de voir tout de même la suite.
Pour ma part j’ai apprécié les questionnements que pose le manga notamment par rapport à la relation qui nous unirait à ces « machines ». Difficile de les considérer comme un frigo, comme un four, comme une machine à laver alors qu’ils ressemblent tant à des humains.
Avoir de l’empathie pour une machine à t’il un sens ?

Un manga que je conseille sans aucun doute et une vrai bonne surprise.

Mon avis concernant le Tome 2 :

277844547_1092157384664537_1527912398483802607_n

Un second tome qui pour moi est à la hauteur du premier que j’avais déjà énormément apprécié.
Il pose des questions vraiment intéressantes sur la vie en communauté avec des androïdes.

Pour le moment, l’histoire suit simplement son cours, le dénouement étant pour le prochain tome, nous n’en savons pas davantage sur Neue l’androïde visiblement déviant et capable de s’en prendre aux humains.
Yui et Hana, les deux Type One que nous avons découvert dans le tome 1 vont être en contact avec cette dernière et cela ne sera pas sans incidence au niveau de leur comportement.
Chacune ayant à cœur de protéger l’humain à qui elles sont liées, jusqu’où sont-elles à présent capable d’aller ?
Malheureusement, lorsqu’un android s’en prend à un humain, et ce peu importe la raison, son destin semble tout tracé… destruction ou reconditionnement.
D’ailleurs l’on comprend dans ce tome au final, qu’à la moindre anomalie, la société en charge des Type One procède tout simplement à un remplacement… comme on pourrait le faire pour un lave linge, un lave-vaisselle, un frigo…
Le propriétaire récupère alors certes un androïde auquel les données du précédents auront été transféré, mais pour autant n’est plus le même…

Sans titre 3

Dans ce tome, l’on retrouve à nouveau comme problématique centrale ce qu’est « l’empathie » envers la machine. Les enfants sont ‘ailleurs visiblement plus enclin à être des « empathe », la relation qu’ils lieraient avec leur androïde aurait des conséquences sur ce dernier et c’est visiblement quelque chose que les autorités cherchent à éviter.
Le sujet est à ce stade très intéressant je trouve et mérite complètement un approfondissement, d’ailleurs là encore je ne peux pas ne pas penser à « Détroit : Become Human ». Les humains ont t’ils tout simplement peur de la singularité technologique ?
(Définition de Wikipédia : La singularité technologique (ou simplement la Singularité) est l’hypothèse selon laquelle l’invention de l’ intelligence artificielle déclencherait un emballement de la croissance technologique qui induirait des changements imprévisibles dans la société humaine. )

Sans titre 4

Cependant pour ma part il m’est difficile d’imaginer que l’on puisse considérer un androïde uniquement comme un « accessoire jetable ou remplaçable », d’autant plus quand ce dernier a partagé notre vie, et dans le cas des enfants, contribué même à leur développement.
Mais si on y réfléchit, à un moment c’est bien l’humain qui a décidé de leur confier ces tâches…

Bref, pour moi ce manga est un petit bijou

Quel est votre positionnement sur le sujet ?

Les Tomes :

LocalImageExists (36) Sans titre 5

N’hésitez pas à me dire si cette série vous tente.
J’aimerais beaucoup également votre avis si vous l’avez lu. Merci.

Je vous invite à suivre Omaké Manga sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

CatZ

23 réflexions sur “Android Type One

  1. Hello,
    J’ai vu ta présentation sur ton compte facebook.
    Je suis une fan de SF : c’est un thème qui a été déjà exploité mais qui reste très intéressant.
    On pourrait débattre des heures sur le pour ou le contre d’une potentielle autonomie, des droits qu’ils pourraient prétendre, des risques que cela pourrait avoir pour les humains, la peur que cela pourrait provoquer… Bref, il m’emballe ce manga !.

    J’aime

  2. Ça est plutôt intéressant comme sujet, et c’est vrai que ça sort un peu de nos habitudes !
    J’aime beaucoup ce genre de lecture « courte ». Surtout quand on voit que certains manga font tout pour tirer en longueur. Bref je me laisserais bien tenter après avoir fini mes Saylor Moon.

    J’aime

    • Oui, personnellement je n’aime pas trop quand les séries sont trop longues, d’autant que comme tu le dit si bien, souvent c’est tiré en longueur juste pour que cela dure plus longtemps.
      Après parfois en trois tomes c’est trop court, donc à voir.

      Tu lis les Sailor Moon dans leur nouvelle édition ? Nous les avons aussi, mais pour le moment je n’ai pas commencé la lecture et j’avoue que je n’avais pas la série avant.

      J’aime

  3. Je suis toujours intéressée par les réflexions soulevées autour des histoires avec des androïdes. Je trouve aussi intéressante cette idée d’association pour robots abandonnés… Et le fait que ce soit en trois tomes est un atout non négligeable.

    J’aime

  4. Ce fut aussi une excellente surprise me concernant, je le guettais depuis son annonce et je n’ai pas été déçu !
    Comme toi, j’apprécie ce que propose Omaké, et c’est d’ailleurs grâce à eux qu’on a Rensuke Oshikiri en France, et je suis tombé amoureux de ce mangaka personnellement. J’espère vraiment qu’ils vont continuer à nous proposer ses titres.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s