Love Me for Who I Am

Année : 2018
Catégorie : Seinen
Genres : Comédie / Drame / Romance
Dessinateur : Kata KONAYAMA
Scénariste : Kata KONAYAMA
Date de parution : 28/01/2022
Éditeur : Ototo
Nb volumes VO : 5 (Terminé)
Nb volumes VF : 1 (En cours)

Je tiens à remercier Ototo pour ce SP, il s’agit d’un titre que j’avais très envie de lire et de vous partager, car comme vous le savez c’est un sujet que je trouve très intéressant et qui pour moi est devenu de nos jours incontournable. Et ayant un ado, je peux vous dire que j’en apprends énormément grâce à ce genre de collection.
Au-delà du côté divertissant de ces mangas, Ototo a aussi fait en sorte de nous informer en citant des sources précises etc, nous permettant d’approfondir nos connaissances.

Pour commencer voici la présentation de l’éditeur :

Kata Konayama croque dans Love me for who I am le portrait de plusieurs adolescents travaillant au maid café Question, où le service est assuré par des otokonoko, des garçons habillés en filles. Mais lorsque ces jeunes de tous horizons accueillent Mogumo, une nouvelle recrue, l’harmonie apparente qui régnait se voit bouleversée, et des vérités laissées de côté ressurgissent… Et si le secret du bonheur résidait dans l’adelphité et l’écoute, de soi comme des autres ?
D’une grande force émotionnelle et avec un trait aussi charmant que puissant, Konayama propose une série qui accroche et interpelle, qui questionne et fascine, et qui peut être apprécié par tout type de lecteur ou de lectrice.
Après la sexualité et la transidentité, Mues se penche cette fois sur la non binarité !

Résumé du premier tome :
Au lycée, Mogumo semble ne pas avoir d’amis, et ne paraît pas non plus chercher à s’en faire. Pourtant, son camarade Tetsu connaît exactement le lieu où Mogumo pourrait rencontrer des personnes qui lui ressemblent : le maid café que tient sa sœur, où le service est assuré par des otokonoko, des garçons habillés en fille. Ni une ni deux, Tetsu propose à Mogumo d’y travailler… Mais qui a dit que Mogumo était un garçon ?

Concernant l’auteur ou auteure, je n’ai pas vraiment d’information. Voici ce que l’on trouve sur nautiljon : Kata Konayama est un(e) doujinka, illustrateur(trice) et mangaka japonais(e). Il/Elle fait partie du cercle de Funmatsu.
En 2022 il/elle change son nom d’auteur‧e en Tozaki Ei.
Il n’est pas indiqué d’autres titres.

Avant de vous présenter mon avis, je voudrais aussi revenir sur ce qu’est la collection Mues de chez Ototo.

Sans titre 4

Voici la présentation de l’éditeur la concernant :
« Cette collection a vocation à se pencher hors des normes de notre société. Parfois autobiographiques et parfois fictionnels, les mangas Mues parlent de sujets trop rarement traités, de personnes et de personnages qui par volonté ou par nécessité ne se retrouvent pas dans les schémas relationnels classiques, qui ont des goûts peu courants, ou encore dont l’identité ne correspond pas forcément à celle qu’on leur a assignée. Nous avons tous et toutes à apprendre les uns des autres, et les auteurs et autrices japonais·es ont des choses passionnantes à raconter sur ces questions, qui plus est avec un regard enrichi par leur culture ! »

Voici à présent mon avis :

Une lecture que j’ai trouvée très agréable et plutôt facile d’accès.
L’on pourrait presque penser à un shôjo classique notamment par rapport aux dessins absolument kawaii mais aussi le fait que l’on soit face à des lycéens etc…
Cependant derrière il y a un vrai questionnement qui se met en place autour du genre, notamment la non-binarité avec un personnage qui ne se sent ni file, ni garçon.
Difficile dans ces cas là de se sentir compris par les autres qui tendent toujours à ranger les gens dans des cases.

Mogumo va donc se retrouver embarqué par Testu afin de travailler dans le café tenu par sa sœur (son grand frère) et qui embauche des Otokonoko c’est-à-dire des garçons habillés en fille.
Ce qui est intéressant c’est que nous y découvrons plusieurs cas concret de garçon (sexe biologique) qui ont une apparence de fille, amour du cosplay, transsexualité, homosexualité, chacun est différent mais tous ne veulent qu’une chose, exister et être accepté.

En effet, pour Suzu, cela relève plus du hobby. Il voulait se rapprocher de la fille idéale du garçon qu’il aimait et a pris goût à cela. Il est ouvertement homosexuel et en tant normal il est habillé en garçon.
Ten quant à lui est juste un amateur de Cosplay et plus particulièrement de crossplay, puisqu’il aime porter des tenues mignonnes comme les tenues des magicals girls etc. Travailler dans un café d’Otokonoko lui permet donc de prendre du plaisir dans son travail. Autant s’amuser.
Nous avons aussi le cas de Mei pour qui c’est déjà un peu plus complexe, elle n’est pas née dans le bon corps. De ce fait dans la vie de tous les jours c’est en fille qu’elle est habillée, mais dans les faits sous la jupe il y a bien un sexe masculin.
C’est d’ailleurs pour elle que le cas de Mogumo est le plus difficile, puisque c’est une personne qui ne se veut pas être ni une fille, ni un garçon. Du coup ce n’est pas vraiment un Otokonoko…

A côté de cette problématique l’on va retrouver une histoire assez banale, avec des amours de lycéens, le classique triangle amoureux, etc.
Des sentiments entre Mogumo et Tetsu vont très vite se mettre en place, mais cela va être visiblement très compliqué, notamment car pour Tetsu il est très difficile de voir Mogumo comme autre chose qu’une fille.
Iel va même se remettre en question en essayant d’être encore plus féminine. L’on comprend très vite à quel point cela peut être pesant et difficile à vivre, mais clairement l’on ne peut pas parler de choix et c’est bien plus profond.
Je ne vous cache pas que ce n’est pas toujours évident de comprendre le personnage de Mogumo, mais ce qu’il faut c’est avant tout accepter l’autre pour ce qu’il est, d’où le titre : « Love me for who I am ».

C’est un manga que je conseille, d’autant plus qu’à la fin nous avons un après propos très intéressant pour tout comprendre avec de nombreuses explications pour ceux qui se posent des questions et je vous avoue que j’ai appris une leçon, car je me pensais au courant des choses mais au final je ne suis qu’une ignorante et cela m’a permis d’apprendre que la non-binarité renvoie à plusieurs réalités très différentes.
Cela m’a permis également d’en parler plus facilement à mon ado car il y a des termes et des concepts que je ne connaissais pas forcément et qui font cependant parti de leur vocabulaire. Je suis d’ailleurs très étonnée de constater à quel point il peut être au courant des choses et il est très intéressant de débattre avec lui. Je pense que ce genre de débat est toujours très intéressant et constructif.
Je me permets de vous donner les références que l’on y retrouve et qui vous permettrons de vous informer à votre tour.
Une brochure très intéressante concernant le sexe biologique et le fait que les organes génitaux ne sont pas du tout aussi binaire qu’on l’apprend :
https://www.unige.ch/ssi/ressources/outils-pedagogiques/brochure-rtsdecouverte/
L’éditeur nous propose également de découvrir un ouvrage paru chez Marabout intitulé : Une histoire de genres – Guide pour comprendre et défendre les transidentités
https://www.marabout.com/livre/une-histoire-de-genres-9782501149679/

Je vous invite à suivre Ototo sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, si vous avez des questions à me poser je suis à votre disposition.

^^
CatZ

10 réflexions sur “Love Me for Who I Am

  1. Je trouve sa intéressant rien que le résumé me tente on connaît tous quelqu’un comme sa c’est intéressant de parler de ce type d’endroit dans ce genre de livre

    J’aime

  2. Sympa comme lecture et thème qui est d’ailleurs plus que jamais au cœur des sujets abordés dans notre société! On entend énormément parler de décalage d’identité avec le corps ces temps-ci a et c’est très bien pour les personnes concernées car ce n’est pas toujours simple comme sujet pour tous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s