Clevatess

Année : 2020
Catégorie : Seinen
Genres : Action / Drame / Fantasy
Dessinateur : Yuji IWAHARA
Scénariste : Yuji IWAHARA
Date de parution : 02/06/2022
Éditeur : Ki-oon
Nb volumes VO : 4 (En cours)
Nb volumes VF : 1 (En cours)

Je ne vais pas vous mentir, je n’avais pas laissé ce titre en shopping list lors de ma sélection, car comme tout le monde nous devons faire des choix. Je remercie donc énormément Ki-oon pour l’envoi de ce tome qui m’a permis de découvrir cette nouveauté.

Pour commencer voici la présentation du titre par l’éditeur :

Avec Clevatess, Yuji IWAHARA (Darker than Black, Dimension W), change de registre pour nous offrir un titre dark fantasy avec pour héros le pire des démons !

Le destin des humains est entre les mains de Clevatess, une sombre créature sans aucun état d’âme, qui décidera de la réponse après avoir vu grandir… un petit d’homme !

De son coup de crayon efficace accompagné de splendides aplats de noir, Yuji IWAHARA vous propose de suivre l’anti-héros par excellence. Une chose est sûre : il ne faut pas réveiller le démon qui dort, notamment quand c’est lui qui décide de votre sort…

Résumé que l’on retrouve également au dos du tome :
Le puissant démon Clevatess est dérangé dans son antre par une troupe de héros venue l’éliminer. Voilà un millénaire qu’il n’avait pas fait face à des humains. Ceux-ci s’élancent vaillamment… et sont décimés ! Malgré tout, leurs épées, forgées dans un métal rare, ont égratigné ses cornes… La créature s’interroge. Comment ces insectes insignifiants ont-ils pu développer de telles armes ? Pourquoi veulent-ils sa mort ?

Clevatess part poser la question au monarque commanditaire de l’attaque, détruisant sa capitale par vengeance au passage. Mais cette expédition ne lui apporte aucune réponse, et il envisage l’extermination totale de cette race… C’est alors que dans les ruines du palais, un survivant blessé lui tend un bébé en le suppliant de le sauver. D’abord réfractaire, le démon y voit finalement une opportunité : élever un humain lui permettra de comprendre ses adversaires et, surtout, de déterminer s’ils méritent d’être graciés !

Après Darker than Black et Dimension W, le roi de l’action Yuji Iwahara rebat les cartes de la dark fantasy ! Ici, une créature des ténèbres mène la danse, les héros sont des marionnettes, et nul trésor n’est à espérer en fin de quête. Juste la survie de l’humanité, peut-être…
(Source : http://www.ki-oon.com/news/650-clevatess-la-dark-fantasy-selon-yuji-iwahara.html)

Comme on peut le voir plus haut, l’auteur Yuji Iwahara n’est pas du tout un illustre inconnu.
En effet, on le connaître pour plusieurs œuvres plus ou moins marquantes dont certaines ont eu le droit à leur publication en France, c’est le cas de : Le Monde de Misaki (Terminé et paru en 3 tomes chez Delcourt-Tonkam en 2009) ; L’oeil du loup ( One – Shot paru chez Delcourt en 2010 ) ; Le Roi des Ronces (Terminé et paru en 6 tomes chez Soleil Manga en 2007) ; Nekoten (Terminé et paru en 5 Tomes chez Asuka en 2008) ; Darker than Black (Terminé et paru en 4 tomes chez Ki-oon en 2015) et enfin Dimension W (Terminé et paru en 16 tomes chez Ki-oon en 2014).

Au final il semblerait qu’il n’y est que son œuvre Koudelka qui est la suite directe d’un jeu vidéo qui n’a pas vu sa sortie dans l’hexagone.

On retrouve également le mangaka en tant que character-designer sur plusieurs animes, tel que bien évidemment Darker than Black et Dimension W et plus récemment Sakugan, mais également Ibara no Ou en tant que créateur original.

Avant de vous donner mon avis sur le premier tome, je vous met une petite photo du dos du carton qui accompagné le manga pour ce service presse et que vous pouvez voir sur la photo d’en-tête.

Voici à présent mon avis sur le premier tome :

Je pensais ne pas être spécialement attirée par la dark fantasy et ce titre m’a clairement prouvé le contraire. Il est évident que c’est une série que nous allons suivre aussi bien moi que Cyril.
Concernant l’auteur et son travail précédent, nous disposons à la maison de plusieurs de ces œuvres complètes ou non (Darker than Black, Dimension W et Nekoten) et je vous avoue que pour le moment je n’ai encore rien lu. Mais je sais que Monsieur apprécie son style. Tout cela pour vous que c’est avec un regard pleinement neutre que j’ai découvert cette œuvre.

N’étant pas une experte du genre, je ne saurais dire si le scénario est original ou non, en tout cas l’on y retrouve certains codes, comme les différents peuples qui se battent pour augmenter leurs territoires et qui retrouvent face à eux de gros démons qu’il ne faut mieux pas déranger.
Ils ne vont pourtant pas hésiter à défier Clevatess qui non seulement va les exterminer, mais qui en plus va du coup s’intéresser à ces derniers qui pourraient bien avoir développés au cours de centaines d’années des compétences.
Alors qu’il se trouve prêt à lever une armée de démons pour exterminer les hominidés, on lui confie un bébé qui pourrait donner sens à l’existence des humains. Clevatess va donc s’en occuper et constater ce que cet être aurait à lui apprendre.

Afin de mener à bien cette « mission », exit l’apparence de bête démoniaque, il s’entoure également d’une guerrière particulièrement doué qu’il a ressuscité après qu’elle ait réussi l’exploit de lui entailler une corne. Mais le fait est qu’il ne connait rien du tout aux soins à apporter à un nourrisson, ni même comment les hominidés fonctionnent.

En quête d’une nourrice pour Luna nouvellement nommé, ils vont très vite se retrouver dans une sale situation. En effet, notre petit groupe se retrouve attaqué par des bandits, mais désireux de ne pas montrer qui il est véritablement, Clevatess va simplement subir ce nouveau sort qu’est le sien en croisant au passage divers personnages qu’il va pouvoir observer à sa guise tout en conservant son ambition de faire de Luna le nouveau roi puisqu’il s’agit visiblement de l’héritier légitime.

Nous avons donc ici un être supérieur qui se place en observateur de l’espèce humaine avec toute la complexité quoi la compose. Ce que je trouve très intéressant.
Es derniers seraient-ils au final supérieur aux insectes ? Méritent-ils d’être sauvé ou bien sont-ils tous pourri ?
Que va lui apprendre Luna en grandissant ? Alors qu’à ce stade il n’est que pure innocence.
Autant dire que loin d’être dénué de sens, ce premier tome est très prometteur pour la suite. Nul doute que Ki-oon a fait un bon choix en nous proposant cette nouvelle série que je vous recommande !

L’avez vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?
Aimez-vous cet auteur ?

Je vous invite à suivre l’éditeur sur ses différents réseaux sociaux.

04 01 03 02

Si vous avez la moindre question je suis à votre service.

CatZ

Publicité

5 réflexions sur “Clevatess

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s