Dead Flag

Année : 2019
Catégorie : Seinen
Genres : Action / Horreur
Dessinateur : Jun NISHIKAWA
Scénariste : HOLICO
Date de parution : 22/06/2022
Éditeur : Soleil Manga
Nb volumes VO : 4 (Terminé)
Nb volumes VF : 1 (En cours)

Une histoire d’horreur avec un bateau  pirate, une série courte en 4 tomes, il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie de découvrir cette nouveauté de chez Soleil Manga.

Présentation de l’éditeur :

Dans la cour d’un lycée, un bateau pirate apparaît. Les élèves sont alors obligés de prendre part à un jeu sanglant dans lequel piller, détruire et tuer sont les seuls mots d’ordre. Que le combat commence !

Un matin comme les autres, dans un lycée comme les autres… Jusqu’au jour où un bateau pirate fait son apparition flottant au milieu de l’école. Démarre alors le jeu sanglant du « Dead Flag ». Piller, détruire et exterminer seront les clés pour obtenir un maximum de points et rester en vie. Seuls ceux sans pitié seront récompensés. Bienvenue dans le jeu mortel des pirates !
(Source : https://www.editions-soleil.fr/mangas/series/serie-dead-flag/album-dead-flag-t01)

Extrait : ici

Mon avis sur le premier tome :

Un manga que j’avais hâte de découvrir de par son scénario intéressant d’un bateau pirate apparaissant dans la cour d’un lycée et imposant aux élèves un jeu à l’issue mortelle. Une idée qui a germé dans l’esprit de l’auteur depuis son adolescence pour finir par se concrétiser grâce aux traits de son dessinateur.

Il s’agit d’une série terminée en 4 tomes et très honnêtement je pense que c’est largement suffisant à l’exploitation de ce concept si particulier. Maintenant de là à y voir quelque chose de totalement original, je ne pense pas. C’est un concept de type « Battle Royale » déjà largement utilisé mais qui saura tirer son épingle du jeu en se plaçant dans le milieu de la piraterie tout en y exploitant les fantasmes (ou non) que l’on peut avoir à son propos. Attention aux lecteurs fragiles, il est question de pillage, de destruction, d’agression, d’exécutions, de viol, etc… bref, cela n’a rien de tendre.

Aux commandes ou plutôt à la barre du bateau, nous avons une sorte de mascotte pirate : Gold Rich, accompagné de son perroquet ainsi que de bouteille d’alcool. Ces derniers n’ont rien de sympathique, mieux vaut les craindre que de les sous estimer, d’autant qu’ils semblent avoir le contrôle total sur la situation et les élèves. Ces derniers devenant même invisible aux yeux des adultes et enfermés dans leur lycée à présent entouré d’eau. Les règles du jeu sont assez simple, arriver parmi les 13 premiers en collectant des points via des actes de piraterie ainsi que des missions, sans quoi la mort est assurée. Et dans ces circonstances, autant dire qu’il devient difficile de faire confiance aux autres.
Classiquement les personnalités se dévoilent et l’on peut assister au massacre. Mais attention, car n’est pas pirate qui veut et gare à ceux qui n’auraient pas les épaules pour tuer, une étrange malédiction pourrait bien les emporter…

Inutile de vous dire que ce tome apportera plus de questions que de réponses et nous permet simplement d’entrer dans le jeu tout en mettant en évidence certains élèves en particulier comme la nouvelle élève Homare qui très vite s’impose number One ; Tento le justicier, Yuni la gentille, Leo le délégué principal fourbe et calculateur, etc…

Côté dessin, personnellement j’aime beaucoup et je n’ai aucune remarque négative à faire. C’est travaillé, maîtrisé. Certaines cases sont assez gore comme je les aime, les filles ont des plastiques agréables, c’est typiquement ce que j’attends de ce genre de manga.

Bref, le décor est planté, que le massacre commence !

Tome 2

Dans ce second tome, le massacre continu et l’on va retrouver les personnages qui se démarquaient déjà dans le premier volume.
Alors qu’ils viennent seulement de pouvoir souffler un peu, les voilà confrontés à une nouvelle épreuve les contraignants à chercher de l’eau au risque de se transformer en « vampirate ».

Leo le délégué principal conservera sa place de leader en faisant preuve dans un premier temps d’ingéniosité mais très vite sa fourberie et son côté calculateur prendront le relais et il n’hésitera pas à trahir les autres élèves.
Fort heureusement ces derniers pourront compter sur certains qui vont se démarquer des autres notamment à l’aide des fameux objets maudits dont nous en apprendrons un peu plus.
On retrouvera la belle Yuni accompagnée de Homare et son cache œil habité par une ancienne pirate assassin. Mais également Yuba dont le nouveau tricorne lui permettra de devenir un loup garou le dotant d’un flaire à toute épreuve, enfin l’idolâtrée Mademoiselle Haiko pourra compter sur des collants enflammés lui conférant une grande force.
Mais attention pour la suite car Leo lui aussi possède à présent un objet maudit permettant à ce serpent de manipuler autrui.

En parallèle, le justicier Tento qui avait rejoint d’autres de ses camarades pris au piège après avoir voulu secourir sa belle se retrouve face à un boss de fin qu’il va devoir battre seule ou devra résigner à dire adieu à ses amis.

Bref, un tome tout de même assez violent avec en plus un petit côté ecchi à certains moment qui n’est pas pour me déplaire.
Globalement c’est une lecture que j’ai appréciée, j’espère que 4 tomes seront tout de même suffisant car il est évident que nous n’aurons pas de développements concernant les divers personnages et cela manquera sans doute de profondeur, mais c’est divertissant !

L’avez-vous lu ?
Aimez-vous les histoires d’horreur de ce type ?

Je vous invite à suivre Soleil Manga sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

CatZ

Publicité

3 réflexions sur “Dead Flag

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s