Shark Panic

Sans titre 1

Année : 2020
Catégorie : Seinen
Genre : Horreur
Dessinateur : Tsukasa SAIMURA
Scénariste : Tsukasa SAIMURA
Éditeur : Omaké Books
Nb volumes VO : 2 (Terminé)
Nb volumes VF : 2 (Terminé)

Vous devez le savoir maintenant, quand il y a de l’horreur je suis toujours au rendez-vous. Alors quand j’ai vu que Omaké Books allait sortir une nouvelle série avec un requin j’étais très heureuse.
En plus de cela il s’agit d’une série courte en deux tomes comme je les apprécies. Parfait.

Voici la présentation de l’éditeur :

RÉSUMÉ DE L’ŒUVRE
Sept amis décident de louer un petit bateau à moteur pour passer une journée de vacances. Ils s’éloignent ainsi des côtes, en éprouvant un intense sentiment de liberté. Jusqu’à ce qu’ils soient attaqués par un immense requin. Désormais bloqués sur leur barque en panne, ils se sentent tout de suite moins libres. Survivront-ils à ce mangeur d’hommes visiblement très affamé ?

POINTS FORTS
– Une histoire complète en 2 tomes.
– Un slasher où aucun des héros n’est à l’abri !
– Une mise en scène très dynamique et cinématographique !
– Un survival en pleine mer et sans aucun secours possible !

À PROPOS DE L’AUTEUR
Scénariste et dessinateur japonais, Tsukasa SAIMURA est né à Tokyo mais a grandi à Hong Kong. Il a été assistant de Kengo Hanazawa sur I am a Hero et de Keisuke Itagaki sur Baki. Crueler Than Dead, édité en France, a été son premier manga en tant que scénariste et Tokyo Undead, publiée dans le Play Comic d’Akita Shoten, sa première série en tant que dessinateur et scénariste. Il a remporté avec son one shot Dango Mushi Dream le Prix Tetsuya Chiba chez Kôdansha début 2007. Sa deuxième et actuelle série est Igai – The Play Dead/Alive publiée dans le Comic Ryû de Tokuma Shoten.
(Source : https://omakebooks.com/fr/omake-manga/534-shark-panic-tome-1-9782379891380.html)

J’ajouterais que Igai est aujourd’hui terminé et que dernièrement on le retrouverons avec le titre The Devil of the Gods en tant que scénariste.

Voici à présent mon avis sur le tome 1 :

Peut-on reprocher aux Dents de la Mer d’être les Dents de la Mer ? Je ne pense pas et il en va de même pour ce manga. Pour autant et bien que fan du genre, j’avoue avoir eu une petite déception en lisant ce premier tome, je vais donc attendre le second puisque cette série n’est qu’en deux volumes afin d’avoir une vision plus globale de l’oeuvre.

Non pas qu’il soit inintéressant en soit, je trouve qu’il manque de développement notamment ce qui concerne les personnages et là où j’aurais espéré peut être un peu plus de dialogues, nous sommes dans de l’action/ de l’horreur pure avec l’attaque de ce magnifique requin blanc aux dimensions effrayantes et aux dents acérées.
Le manga commence à peine que ça charcute et concernant notre groupe d’amis, en environ 25 pages nous en perdons déjà un et cela va s’enchaîner, ce que je trouve bien trop rapide et sans surprise.

Le scénario en lui-même n’a rien de vraiment original, du moins pour ce premier tome. Nous avons le sentiment de regarder un film des années 90 avec les codes du genre, par exemple nous avons un groupe d’anciens potes de lycée composé du beau gosse parfait, le looser, l’hypocrite, la bombasse un peu simplette, l’intello, etc… Personnellement c’est un genre que j’apprécie donc la lecture n’est pas pour moi déplaisante, mais elle reste sans plus. Je n’ai d’ailleurs pas ressenti spécialement de suspens à cause de son rythme.
Je vous rassure, fatalement entre les morts et les mutilés, il reste des survivants pour le second tome.

Le point positif sera tout de même pour les dessins que j’ai trouvés très sympa. Le requin est plutôt pas mal, les proportions semblent respectées, l’on ressent l’angoisse des personnages à travers leurs expressions faciales, bref c’est parfaitement maîtrisé et pour cause ce n’est pas le premier manga de l’auteur qui a déjà été publié en France (Crueler than Dead ; Igai ; The Devil of the Gods).

Pour finir une petite remarque concernant le résumé au dos du tome qui est quelque peu erroné et je trouve cela dommage. En effet, ils sont 6 amis et non 7 comme on peut le lire, de plus ils n’ont pas loué le bateau mais l’un d’entre eux l’a quelque peu emprunté sans prévenir à son patron. Certes ce sont des détails mais bon.

Bref, pour reprendre l’éditeur, nous avons là un slasher où aucun des héros n’est à l’abri, une mise en scène dynamique et cinématographique, un survival en pleine mer sans aucun secours possible.
Ni plus, ni moins donc si c’est ce que vous aimez je vous le conseille, sinon ce ne sera sans doute pas un indispensable à avoir dans une mangathèque.

Tome 2

Sans titre 2

Nous reprenons l’histoire là où nous l’avions laissé, mais à ma grande surprise c’est une autre équipe que nous allons suivre. Cette dernière est composée du frère et du grand père de celui qui avait « emprunté » le bateau que de son employeur et un collègue. Il faut dire que la disparition du groupe d’ami est inquiétante d’autant que la présence de requins semble se confirmer.
De plus, il faut bien avouer que la situation des survivants était plus qu’alarmante et il était donc difficile d’imaginer une issue favorable sans aide extérieure.

Sans titre 6
Il est enfin temps pour le grand-père ayant déjà été confronté au « monstre » de l’affronter à nouveau et venger par la même occasion la mort de son petit fils disparu. Il pourra pour cela compter particulièrement sur l’un des survivants et son autre petit fils.
Mais on ne se débarrasse pas du spécimen si facilement…

Sans titre 5

Comme pour le tome précédent nous avons le droit à de très belles planches et nous ne pouvons que retenir notre souffle. Les pertes sont à nouveau nombreuses mais chacun se montrera courageux.
J’ai vraiment apprécié cette rencontre entre le vieil homme et son ennemi de toujours, l’on ressent dans son regard toute l’intensité d’un tel affrontement ou chacun donnera ce qu’il pourra pour survivre.

Sans titre 3

Au final c’est une lecture que j’ai appréciée à la façon d’un bon film de requins, ni plus, ni moins. Le scénario n’est peut-être pas des plus original mais il est bien mené du début à la fin. J’ai apprécié retrouver dans ce second tome comme une seconde partie à l’histoire qui permet de faire le lien avec des informations que nous avions eues dans le premier tome.
De plus, en ce qui concerne le manga en lui-même, bien qu’il ne compte que deux tomes, un effort a été fait au début avec la présentation des personnages, sans oublier à la fin des histoires Bonus en 4 cases qui ne manqueront pas de nous faire sourire après l’effroi.

Bref, je le conseil aux amateurs du genre qui sauront sans doute l’apprécier à sa juste valeur

Je remercie l’éditeur pour l’envoi de ce second tome.

Vous l’avez lu ?
Qu’en avez-vous pensé ?

Vous pouvez retrouver ceS manga dans toutes les bonnes librairies, n’hésitez pas à le demander directement à votre libraire afin qu’il vous le commande si ce dernier n’est pas en rayon.
Sinon une autre option s’offre à vous, en effet vous pouvez le commander directement sur le site de l’éditeur : https://omakebooks.com/fr/omake-manga/534-shark-panic-tome-1-9782379891380.html
En effet, vous pouvez y retrouver tous les titres du catalogue, mais aussi effectuer des précommandes ! Sympa non ?
Et puis cela permet par la même occasion de soutenir l’éditeur.

Je vous invite à suivre Omaké Manga sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

CatZ

Publicité

6 réflexions sur “Shark Panic

  1. Alors tu vois, c’est marrant parce que je suis passionnée par les requins, mais je suis incapable de lire ou de regarder des films qui ont rapport avec eux :'(.
    On les rends souvent mauvais et j’aime pas ça 🙂 Par contre les illustrations sont folles! ❤

    J’aime

    • Je suis assez d’accord avec toi, et c’est aussi pour cela que personnellement ça ne m’effraye pas plus que ça. Je pense que l’homme est coupable à bien des égards lui aussi, après tout il va sur son territoire donc… Mais tu vois un truc intéressant dans le manga c’est le personnage du grand père, on apprend dans le premier tome qu’il avait déjà croisé le gros requin qui apparaît un peu comme une créature légendaire aux proportions énormes, et lorsqu’il va chercher son fils dans le tome 2 et qu’il affronte à nouveau son ancien ennemi je trouve qu’il le fait avec un profond respect, d’égal à égal, il est tout à fait prêt à mourir.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s