CLOVER CINDERELLA

Année : 2020
Catégorie : Seinen
Genre : Romance
Dessinateur : Hideyuki AKASHI
Scénariste : Hideyuki AKASHI
Date de parution : 01/09/2022
Éditeur : Omaké Books

Je tiens à remercier l’éditeur de m’avoir envoyé ce One-Shot.
J’avoue que j’étais très curieuse de voir de quoi il pouvait être question à l’annonce, en effet je n’attendais pas Omaké Books dans ce genre là. Et je trouve qu’ils ont fait un très bon choix.

Voici la présentation de l’éditeur :

Résumé :
Jusque là, le trentenaire Tokichi Kinuta se considérait comme « le mec le plus poissard du monde ». Et ce, dans tous les domaines de sa vie : études, travail, ami, argent et bien sûr amour. Rien ne lui a jamais réussi et tout s’est toujours terminé en catastrophe pour lui. Jusqu’à ce que ce mangaka sans succès tombe (littéralement) sur la déesse de la chance ! Du jour au lendemain, sa vie va dès lors prendre un tout nouveau tournant, à l’issue totalement imprévisible…

Points forts :
– Une aventure complète en 1 seul volume.
– Une histoire d’amour mature et sexy !
– Un graphisme moderne et détaillé.
– Un seinen au récit parfaitement construit.
– Une fin étonnante qui pose la question de l’existence du destin et de la chance qu’on provoque ou qu’on fait fuir.

A propos de l’auteur :
Hideyuki AKASHI est un jeune mangaka hyper prolifique. Rapidement remarqué pour son trait dynamique, il se spécialise dans le manga sportif, notamment le sumo puis la boxe, chez le grand éditeur Kodansha. Puis, il s’adonne au thriller réaliste avec la série très remarquée Flower et enfin à la romance fantastique (Clover Cinderella).

Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur le site de l’éditeur : https://omakebooks.com/fr/omake-manga/550-clover-cinderella-9782379891359.html

Je vous avoue que j’ai essayé de trouver des images des travaux précédents de l’auteur, ce qui n’était pas chose aisée. Voici pour Kinboshi (2008) ; Futakoburakuda (2010) ; Flower (2011) et code:Nostra (2021)

Voici à présent mon avis :

Pour commencer, il faut savoir qu’il s’agit d’une One-Shot et que ce dernier est réservé à un public averti. En effet, il comporte plusieurs scènes de sexe, même si ces dernières sont censurées.
Il s’agit d’un récit mature, avec un personnage principal trentenaire.

Au travers d’une histoire d’amour entre Tôkichi Kinuta un jeune homme aspirant à devenir mangaka que l’on pourrait qualifier de poissard et Chiyoko Asai, une jeune demoiselle semble-t-il chanceuse, l’auteur nous amène à nous poser des questions sur l’existence et sur la place présumé de la chance sur cette dernière.
Doit-on réellement uniquement se tourner vers elle pour réussir dans la vie ou bien c’est en nous d’aller chercher les ressources nécessaires ?


Dans cette histoire, le héros aura certes des retombés bénéfiques suite à un certain événement mais c’est bien son travail et sa détermination, ainsi que sont talent qui lui permettent de toucher les sphères les plus hautes.
Mais attention à la fragilité de tout château de carte, être poissard n’est pas seulement quelque chose qui n’a aucune cause logique ou réelle, nos actions auront toujours des conséquences, il convient alors de déterminer qui et ce qui est bon pour nous, qui l’on aime et qui nous aime, si l’on ne souhaite pas voir notre bonheur nous échapper.
Sans oublier que l’on ne se rend compte de la valeur de quelqu’un qu’une fois qu’on l’a perdu.

Chiyoko nous présente également la chance et la malchance comme une question de point de vue, lorsque tout s’écroule ou n’avance pas, cela pourrait toujours être bien pire. Les gens ont tendance à baisser les bras devant la moindre contrariété mais il faut se battre et cela Tokichi va l’apprendre.
Qu’avons-nous le droit d’attendre de nous-même et des autres ? Ces derniers ne peuvent pas être considéré comme des moyens d’accéder à notre fin, c’est bien à nous de toujours faire de notre mieux !

J’ai trouvé que ce One-Shot avait beaucoup de sens car il pose beaucoup de questions et permet de faire une introspection.
Concernant le côté graphique, j’ai aimé les dessins assez réalistes et les décors travaillés, c’est très agréable à lire. Concernant les scènes de sexe elles ne sont pas en trop comme cela pourrait être le cas, elles servent l’histoire car c’est quelque chose qui semble avoir de l’importance pour le héros, Chiyoko va même s’en servir pour faire ressortir le meilleur de celui qu’elle aime en lui imposant une certaine abstinence.
Bref, un petit One-Shot sympa à découvrir, dans un genre que pour ma part je n’avais pas encore lu chez l’éditeur.

Vous pouvez retrouver ce tome dans toutes vos librairies mais également directement sur le site de l’éditeur.
Vous pouvez même y effectuer des précommandes, sympa non ? Et puis cela permet par la même occasion de soutenir l’éditeur.

N’hésitez pas à me dire si ce titre vous tente.

Je vous invite à suivre Omaké Manga sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

CatZ

7 réflexions sur “CLOVER CINDERELLA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s