Peachboy Riverside

Année : 2015
Catégorie : Shonen
Genres : Action / Aventure / Fantasy
Dessinateur : Yohanne
Scénariste : Cool Kyoushinsha
Éditeur : Noeve Grafx
Nb volumes VO : 12 (En cours)
Nb volumes VF : 1 (En cours)

Ce n’était pas forcément un titre vers lequel je me serais tournée, mais profitant du prix encore une fois, j’ai voulu tenter l’expérience et j’ai trouvé ça plutôt pas mal dans l’ensemble.

Voici la présentation de l’éditeur :

J’ai dit à Cyril que ça devrait lui plaire et il m’a répondu qu’il avait vu l’anime sur Crunchyroll, donc voilà… Si vous aimez l’action, l’aventure, le fantasy, il devrait vous plaire.

Actuellement le manga semble en cours avec 12 tomes sortis à ce jour.
Visiblement, de ce que j’ai compris, au départ nous avions un One-Shot du très prolifique Coolkyousinnya (https://www.nautiljon.com/people/cool+kyoushinsha.html) publié sur internet si l’on en crois le manga (2013) : Usagi no Frau / Frau Rabbit et qui visiblement fait référence à un personnage que nous retrouvons dans le manga.
Maintenant nous n’en savons pas d’avantages sur les origines du manga, mais il semblerait donc que Johanne lui a donné une seconde jeunesse.

Mon avis sur ce premier tome :

Pour commencer, je ne vais pas vous mentir, je suis assez attirée par les dessins, avec notamment le personnage androgyne Mikoto, que beaucoup prennent pour une fille mais je trouve dommage le changement de coupe de cheveux de la princesse Satlherine (Sally).
Quand à Frau, je trouve le charadesign intéressant et original. En effet, c’est assez commun de retrouver dans ce type de manga des personnages thérianthropes, mais habituellement nous retrouvons des filles hyper sexualisées avec des têtes et un corps humain muni d’une queue et d’oreilles, ce qui facilite d’ailleurs la dissimulation.

A côté de cela nous avons un scénario travaillé qui m’a assez surprise car il inclut la célèbre légende de Momotaro, héros du folklore japonais dont vous avez sans doute déjà entendu parler, d’ailleurs c’est de là que le titre du manga que l’on pourrait traduire par le garçon pêche du bord de la rivière.
Mikoto serait le fameux Momotaro qui aurait pris plaisir en chassant les méchants, le voilà donc décidé à parcourir le monde en quête de méchants à affronter.

Bien évidemment tout cela prend place dans une œuvre de Fantasy où l’on va retrouver une princesse en quête de libertés, des méchants qui veulent dominer, divers peuples en conflit, etc…
A ce stade, nous avons bien évidemment que les bases et l’histoire se met encore en place.
C’est d’abord seule que la princesse commence son voyage, elle va croiser la route de Frau la Homlap mais comprendra très vite à quel point les humains semblent hostiles envers les autres peuples jugés tous dangereux. Pourtant Frau ne fait que la protéger.
Les choses ne pourraient-elles pas changer ?
Elle va aussi croiser un capitaine des chevaliers royaux et d’autres méchants ogres.
A chaque fois que la demoiselle se trouve devant l’un deux, une étrange sensation la submerge, serait-ce l’éveil d’un nouveau pouvoir ?

En Bonus, il est intéressant de retrouver un prologue du chapitre un par Coolkyousinnya.

Bref, un manga que j’ai apprécié sur pas mal de points, la fin nous laisse sur notre faim, vivement la suite !

Vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Je vous invite à suivre Noeve Grafx sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

CatZ

Publicité

5 réflexions sur “Peachboy Riverside

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s