Slice of Life

Année : 2019
Catégorie : Shonen
Genres : Comédie / Tranche de vie
Dessinateur : Yoshino Satsuki
Scénariste : Yoshino Satsuki
Éditeur : Ki-oon
Nb volumes VO : 3 (Terminé)
Nb volumes VF : 2 (En cours)

Tout d’abord je tiens à remercier Ki-oon pour l’envoi de cette nouveauté que j’avais très hâte de découvrir.
Et vous savez quoi ? Il s’agit d’une série courte en seulement 3 tomes. Donc comment passer à côté ?
Par contre je vous avoue que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, de plus je n’ai lu aucun manga de l’auteure connue avant tout pour Barakamon.

Présentation de l’éditeur :

Naruhiko vivote depuis dix ans de sa plume de mangaka. Ses récits remplis de dragons et de magie lui ont permis de se faire une place dans les pages des magazines, sans lui assurer un revenu suffisant pour quitter sa petite île natale… Il vit donc dans la maison de sa grand-mère, entouré des bons soins de sa mère et de Toshihito, son assistant dévoué.

Alors que sa dernière série vient encore d’être interrompue par manque de succès, il se lance sans conviction dans une histoire tirée de son environnement immédiat : les aventures quotidiennes de quatre garçons nés sur une petite île et liés par une amitié indéfectible. Pour Naruhiko, impensable que cette campagne ennuyeuse où tout le monde se connaît intéresse qui que ce soit ! Et pourtant…

Avec le brio et la vitalité qui la caractérisent, Satsuki Yoshino (Barakamon) nous offre une histoire à double fond où les vies du dessinateur et de ses personnages se mêlent et se confondent. L’existence d’un mangaka est pleine de surprises, même quand il vit au fin fond du Japon !
(Source : http://www.ki-oon.com/mangas/minisite-853-slice-of-life-l-histoire.html)

Exrait : http://www.ki-oon.com/preview/sliceoflife/index.html#page=74

Concernant l’auteure, voici ce que j’ai pu trouver sur le site nautiljon.
Satsuki Yoshino est une mangaka né un 25 mai à Goto, dans la préfecture de Nagasaki. Elle est entre autres l’auteure de « Barakamon », une série qui se verra éditée en France en 2012, aux éditions Ki-oon.
Depuis 2013, elle commença le manga Handa-Kun, spin-off de Barakamon montrant les années lycée du personnage principal de ce dernier. D’ailleurs, Handa-kun marche aussi très bien au Japon, si bien qu’à l’instar de sa série far, ce spin-off sera adapté en anime en 2016.
Elle reste très amoureuse de sa ville natale, Goto, si bien que, dans les premiers volumes de Barakamon, en bonus, elle montre des photos de cette ville.

En plus de ces titres et si l’on en croît Nautiljon, on lui dois également Princess of Mana paru au Japon en 2007 et en France en 2018. C’est une série de manga adaptée de la saga de jeu vidéo Seiken Densetsu. L’histoire se situe 300 ans après l’opus Children of Mana.
Actuellement en cours au Japon depuis 2020, l’on retrouve également 18 Eighteen une comédie tranche de vie.

Voici mon avis sur le tome 1 :

Globalement je dois avouer que j’ai plutôt apprécié ma lecture dont je trouve le propos intéressant, même si pour ma part je n’ai pas appris grand-chose quant aux difficultés que peuvent rencontrer les mangakas ce qui est un sujet justement souvent traité dans les mangas « tranche de vie ».
Je serais curieuse de savoir tout de même s’il y a une part ou non autobiographique, car c’est une impression que j’ai eu, d’autant que je trouve que la jaquette du manga que le personnage principal va publier semble avoir des airs de Barakamon, même le titre a la même consonance. Bref, pour moi ce n’est pas un hasard et puis d’où viennent les idées après tout ?

L’histoire part d’un constat simple : «Et si le secret d’un bon manga, c’était tout simplement de parler de ce qu’on a de plus précieux ? Raconter son quotidien de campagnard et faire de ses meilleurs amis les héros de son histoire… la clé de la réussite ?
Les souvenirs nous marquent et nous façonnent et c’est finalement ça qui passionne ! » (Pour reprendre la présentation de l’éditeur).

Nous avons un mangaka habitué à des mangas de fantasy qui se retrouve à faire un manga « Tranche de vie ». Et pour cela, il va s’aider de ses souvenirs, de son environnement… Si au début on le sent un peu réticent, il se rend compte finalement que cela lui correspond parfaitement.

C’est intéressant je trouve car au travers de ce manga l’on est un peu confronté au quotidien non idyllique du métier de mangaka, de la passion qui naît à l’enfance, aux premières difficultés, à la résignation et à l’acharnement dans le travail afin de fournir en temps et en heure un travail de qualité qui va plaire au lecteur. Notre mangaka aime clairement ce qu’il fait, mais bien souvent il voit ses séries stoppées lorsqu’elles ne font plus vendre suffisamment, l’obligeant ainsi sans cesse à se recréer.

Bien évidemment, en dehors des gros mangakas hyper connus, le revenu d’un mangaka est plus que modeste, il se retrouve donc contraint de rester sur l’île où il a grandi, proche de sa mère, en marge d’une vie habituel avec femmes et enfants.
On le suit avec son assistant dans tout son travail de réalisation, des prises de vues pour dessiner les plans, à l’élaboration du storyboard etc…

La construction même du manga est assez originale, car sans le savoir nous découvrons dès le départ le manga sur lequel notre auteur travail, l’histoire de 4 garçons vivants sur une île isolé qui vivent au jour le jour…
Et cette histoire semble à bien des égards ressembler fortement à la sienne, c’est ce que l’on va découvrir par la suite, les personnages principaux ressemblant à ses propres amis d’enfance sans oublier le cadre de l’histoire.
Ce quotidien et ses souvenirs qui lui semblent banal intéressent les lecteurs tout autant que les dragons ou les chevaliers. Et si c’était là la clé du succès ?

Côté dessin, il est évident que c’est parfaitement maîtrisé et propre. On sent clairement l’expérience acquise de la mangaka. Personnellement j’aime beaucoup.

Bref, étant une amatrice des mangas tranche de vie, il est évident que cette nouveauté me parle énormément et c’est un manga que je vous conseille.

Je vous invite à suivre l’éditeur sur ses différents réseaux sociaux.

04 01 03 02

Si vous avez la moindre question je suis à votre service.

CatZ

Publicité

9 réflexions sur “Slice of Life

  1. Pingback: ☆ BILAN LECTURE ☆ – Semaine 02 | CatZ in Wonderland

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s