Pakka

Année : 2020
Catégorie : Seinen
Genre : Comédie / Drame / Psychologique / Romance / Tranche de vie / Surnaturel
Dessinateur : Imai Daisuke
Scénariste : Imai Daisuke
Éditeur : Mangetsu
Nb volumes VO : 5 (Terminé)
Nb volumes VF : 3 (En cours)

Très heureuse de retrouver cet auteur chez l’éditeur, je vous avoue que j’avais hâte de découvrir cette nouvelle histoire.
Il faut savoir qu’il s’agira d’une série courte en 5 tomes, ce qui n’est pas pour me déplaire et pour ceux qui se posent la question il s’agit clairement d’un ouvrage « Tranche de vie » ce qui explique qu’on le retrouve dans la collection « Life » de l’éditeur. Nous y retrouvons bien évidemment de la romance avec un triangle amoureux pas banal mais aussi ce qui touche aux troubles adolescents, à la découverte de soi et des autres… Ce sont des lycéens en pleine construction.

Présentation de l’éditeur :


« Je m’appelle Kei Suemori. Je viens d’entrer au lycée. Et au club de natation, je me suis fait laminer par une fille… »

Autrefois star de la piscine au collège, Kei se fait battre à plate couture par Saki Hanazono dès son entrée au lycée. Déterminé à conquérir le cœur de son amie d’enfance, le jeune homme, qui a toujours refusé les efforts, décide alors de lui imposer un pari : s’il parvient à lui arracher une victoire, elle devra sortir avec lui !

Mais comment se lancer à fond quand tout a toujours été trop facile ? Sa transformation en kappa suite à un baiser échangé avec sa camarade Shizuku Kawano changera-t-elle la donne ?!

Avec Pakka, retrouvez Daisuke Imai dans un subtil ballet amoureux bercé de folklore japonais, sous l’eau et sur la terre ferme…

(Source : https://mangetsu-manga.fr/catalogue/9782382811085-pakka-t01/)

Daisuke Imai est un auteur que j’apprécie et qui n’est pas un inconnu puisque vous l’avez peut-être découvert à travers son manga Instants d’après, un One-Shot Instants d’après traitant de notre rapport à la technologie ; ou encore Destins Parallèles ( Elle et Lui). Mais celui qui pour moi reste le plus significatif c’est Sangsues que je vous recommande vraiment et qui aborde le sujet de gens qui viennent « squatter » votre maison pendant votre absence comme des parasites. (Oui oui, comme le film du même nom).

Alors que Kei pensait avoir des sentiments pour une amie d’enfance, ces derniers vont clairement être chamboulés par sa rencontre fortuite avec Shizuku. Mais au final qu’est-ce-que l’amour ? Une chose est certaine, il ressent quelque chose pour ces deux demoiselles.
Du jour au lendemain, alors que la kappa à partagé son âme avec lui afin d’éviter qu’il se noie, le voilà lui aussi qui se métamorphose en créature du folklore japonais, heureusement cette transformation se maîtrise et il pourra compter sur sa nouvelle amie pour apprendre à contrôler cela. D’autant qu’il bénéficie maintenant de capacités intéressantes pour la natation.
Mais cette dernière est à ce stade de la lecture assez énigmatique, elle semble d’ailleurs jouer la carte de la séduction. N’oublions pas que les kappas sont réputés pour être taquins. Elle est clairement liée à celui qu’elle a transformée et même si cette dernière semble vouloir l’aider afin que sa vie soit le moins chamboulée possible un double jeu pourrait bien s’installer.

En ce qui concerne les dessins, l’on reconnaît parfaitement les traits du mangaka, tout en légèreté et sans fioritures. En général j’apprécie quand il y a un peu plus de détails mais cela ne m’a pas empêché de trouver certaines cases ou planches absolument magnifiques. Notamment quand Kei commence à se transformer ou quand Shizuku se dévoile entièrement dans le plus simple appareil.
J’avoue que cela m’a pas mal fait penser à V pour les plus vieux qui connaissent cette série.

L’édition quant à elle est superbe, comme c’est souvent le cas avec les mangas de l’éditeur. Nous avons le droit à une format classique et surtout des effets de toute beauté, les écailles sur le bras de Shizuku en couverture s’y prêtent parfaitement !

Bref, pour moi c’est un coup de cœur que je ne saurais pas vraiment vous expliquer. Je crois que nous avons là un petit bijou et je vous invite vraiment à ne pas passer à côté. Je pense qu’il peut clairement plaire à un large public et j’y crois.
C’est la première fois que je voyais des kappas ainsi inclus dans l’histoire et c’est bien pensé car cela change par exemple des sirènes.
A lire absolument !

Tome 2

Un manga comme je les apprécie qui s’intéresse à la psychologie de l’adolescence, les transformations que cela va induire ainsi que les premiers émois amoureux.
Nous avons donc un jeune lycéen (Kei) qui va se retrouver un jour «transformé » en Kappa par une autre lycéenne voulant lui sauver la vie alors qu’il est en train de se noyer.
Sa nouvelle condition présentant certains inconvénients, ils vont tous deux essayer de trouver ensemble une solution afin de le rendre à nouveau « humain ».
En parallèle de cela, nous avons un jeune homme en pleine problématique amoureuse qui ne sait comment avouer ses sentiments à une amie d’enfance Saki et qui va finir par comprendre que ces derniers ne sont pas si évident que ça depuis que Shizuku est entrée dans sa vie.

Dans ce second tome nous allons voir un rapprochement timide entre Kei et Shizuku et nous allons d’ailleurs en apprendre un peu plus sur cette dernière notamment concernant son passé.
Nous allons également découvrir que les Kappas disposent de certaines capacités pouvant être dangereuses.
Une nouvelle intrigue se mettra également en place alors qu’ils vont constater qu’au moins un autre Kappa se « cache » sans doute parmi les élèves, d’ailleurs ce dernier semble être plutôt hostile et serait même la cause de l’accident de noyade auquel Kei a été confronté.
Pire c’est à Saki qu’il va s’en prendre…
Le tome se conclut alors que Kei se trouve face à face avec ce dernier… Suspense…
Vivement la suite !

Bref, un second tome que j’ai tout autant apprécié que le précédent et qui confirme mon coup de cœur. Une lecture que je vous conseille bien évidemment.

Tome 3

Nous voilà donc avec ce troisième tome en plein milieu de la série et les doutes s’installent de plus en plus pour l’adolescent. J’aime beaucoup la façon dont Daisuke Imai retransmet l’émotion des personnages à travers ses dessins. Encore une fois le dialogue est secondaire et nous avons des pages sans textes où tout se passe à travers le dessin.
Un passage m’a tout particulièrement touché car je m’y suis retrouvé, on y vois deux enfants qui jouent et Saki vers une larme : « Mon heure de gloire… est passée. ». Une phrase qui dans sa bouche a de nombreux sens d’après moi, cette dernière comprend que son « ami » lui échappe, et pour elle aussi les choses étaient loin d’être évidentes.
Difficile parfois de mettre des mots sur les sentiments et le risque est qu’il soit trop tard…

Si les sentiments de Kei ont ici une place importante, on découvre aussi une Shizuku qui apprend la vie. Difficile de croire qu’elle n’est pas humaine. Quoi qu’il en soit, la voilà libre et heureuse.

Dans ce troisième tome fort en émotions et révélations, nous allons faire la connaissance d’un nouveau personnage que j’apprécie car il apporte une touche de fraîcheur, j’aime sa franchise et son naturel car m’y retrouve un peu.
Kei va enfin espérer pouvoir trouver une solution pour redevenir humain, mais cette dernière semble plutôt compliquée. Va-t-il aller jusqu’au bout ?

En parallèle nous sommes toujours confrontés aux méandres amoureux des adolescents. Et alors qu’autrefois Saki était une évidence pour le jeune homme, Shizuku prend de plus en plus de place.
La venu d’un rival changera t’il la donne ?

« Quand je regarde Saki, je deviens anxieux et je panique. Mais en voyant apparaître mes écailles… c’est à Shizuku que je pense. »

Bref,
J’ai vraiment hâte de voir comment tout cela va évoluer, les choix qui seront fait…
Une lecture que je conseil.

Je tiens à remercier l’éditeur pour l’envoi de ces trois tomes.

Vous pouvez retrouver les différents tomes parus à ce jour ou à paraître ainsi que leurs résumés directement sur la page de l’éditeur. (Il vous suffit de cliquer sur les images ci-dessous)

Je vous invite à suivre Mangetsu sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

Si vous avez des questions à me poser je suis à votre disposition.

CatZ

Publicité

11 réflexions sur “Pakka

  1. Pingback: ☆ BILAN LECTURE ☆ – Semaine 03 | CatZ in Wonderland

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s