Under Prison

Année : 2020
Catégorie : Seinen
Genre : Drame / Psychologique
Thèmes : Crime / Survie
Auteur : Miyao Ikumi
Éditeur : Omaké Books
Nb volumes VO : 4 (Terminé)
Nb volumes VF : 2 (En cours)

Pour commencer je tiens à remercier l’éditeur de m’avoir fait parvenir ces tomes en SP afin de vous les présenter, mais je vous assure que quoi qu’il en soit c’est un manga qui figurait bien évidemment sur ma shopping list car de part sa thématique il suscitait clairement mon intérêt.

Pour commencer voici la présentation de l’éditeur :

Il est prêt à se faire incarcérer dans la pire prison du pays pour se venger…

Dans un futur proche, la criminalité ultra violente explose de façon exponentielle. Les prisons étant encombrées, les tribunaux condamnent désormais systématiquement les crimes les plus graves et sordides par la peine capitale. Les condamnés à mort sont maintenant regroupés dans les sous-sols des prisons, livrés à eux-mêmes avant d’être exécutés, lorsqu’ils ne sont pas déjà sauvagement tués par leurs codétenus.

Junya, lui, n’est pas un criminel. Mais il rêve de se venger de l’assassin de sa famille, qui se trouve dans ces couloirs de la mort. Il veut le tuer avant que la loi ou un autre s’en charge. Il se débrouille alors pour être emprisonné dans cette jungle…

POINTS FORTS
→ Une histoire complète en 4 tomes.
→ Un seinen d’action original et parfaitement construit.
→ Un monde carcéral sombre et impitoyable.
→ Des personnages complexes et ambigus, qui maintiennent le suspense et permettent des renversements de situation réguliers.
→ Une action et des dialogues pêchus.
(Source : https://omakebooks.com/fr/under-prison/558-under-prison-tome-1-9782379891427.html)

Concernant l’auteur, je n’ai rien trouvé de plus que ce l’on peut trouver directement sur le site de l’éditeur :
Ikumi MIYAO est un mangaka aujourd’hui reconnu pour la qualité de ses scénarios de drames humains et son imagination débordante, notamment avec son premier titre chez Kodansha (500 years Box). Sa dernière série, Under Prison est de loin la plus sombre et réaliste.

Voici à présent mon avis sur le tome 1 :

Une petite série qui aura sans doute tout pour me plaire et dont j’ai apprécié ce premier tome. (Comme bien souvent avec les mangas de chez l’éditeur).
En plus de cela, une série courte en seulement 4 tomes, que demander de plus ?

Il faut dire que comme l’indique le titre nous avons donc un manga dont l’histoire se place dans le milieu carcéral. Et si vous ne le savez pas, c’est vraiment là où je voulais travailler quand j’étais jeune, c’est quelque chose qui m’intéresse au plus haut point.
Nous allons d’ailleurs y découvrir les conditions de vie de ceux qui n’ont plus rien à espérer puisque condamner à mort. Très sincèrement je ne saurais dire si cet aspect du manga revêt un caractère réaliste, car il faut dire que la prison ou le pénitencier comme le précise l’auteur à la fin, est en lui-même issu de son imagination notamment de par sa construction pour le moins intéressante et futuriste, cependant il avoue que cela n’est pas totalement fantaisiste et c’est du moins tel qu’il imagine les choses pour le futur laissant entendre tout de même que la réalité est bien pire que dans le manga. (façon de se tenir, conversations réglementées etc… ) Certains aspects sont d’ailleurs vrais comme le fait que le condamné ne sait le jour de sa mort que le jour même, tout comme pour la mort par pendaison.

L’histoire est intéressante car nous avons un individu ayant soif de vengeance qui se fait volontairement enfermé et donc condamné à mort afin de pouvoir venger par lui-même la mort de sa famille. Mais voilà, alors que son petit plan était sur le point de se réaliser à merveille, les choses ne vont pas être si évidentes que ça… Et si le meurtrier enfermé était en fait victime d’une erreur judiciaire ? En effet, alors qu’il se retrouve dans la même cellule que ce dernier, il est face à quelqu’un qui ne se souvient pas avoir tué qui que ce soit. Par contre il est doté d’une mémoire photographique qui pourrait bien les aider à trouver le vrai coupable… ou pas.

A ce premier mystère si je peux appeler cela ainsi, s’en greffe un tout autre concernant la prison en elle-même et le sort des détenus dont tout le monde au final se fout. Le peuple ayant choisi tout simplement d’enterrer les problèmes et de ne plus s’en soucier.

Bref, voici un drame psychologique vraiment intéressant à découvrir et que je vous conseille.
Et comme l’indique le bandeau présent sur ce premier tome, je me permets de vous poser la question : Jusqu’où iriez-vous pour venger votre famille ? Seriez-vous prêt à vous plonger dans toute l’horreur que peut représenter une prison ?
Le manga pourra aussi nous permettre à mon sens de nous interroger sur la peine de mort, en effet il nous présente un futur où la peine de mort paraît presque être une solution de facilité. Devant le laxisme de la justice l’opinion publique à fini par considérer qu’un crime quel qu’il soit ne devait plus être pardonné, rendant ainsi la peine capitale plus systématique en cas de meurtre. Un débat qui fait écho à ce qui se passe dans l’actualité.

Mon avis sur le tome 2 :

Dans ce second tome nous allons donc retrouver Momose qui souhaite à présent s’évader afin de retrouver le criminel toujours en liberté qui s’en est pris aux siens. Mais voilà… si il a bien réussi à se faire enfermer, profitant sans doute d’un certain laxisme de la part du système, il est bien plus difficile maintenant d’en sortir, voir impossible.
A travers le cas de l’un de ses co-détenus Kawanami nous allons même comprendre que le système se fout carrément du sort des prisonniers, alors que ce dernier demande du révision de son procès une réponse négative et sans possibilité de refaire appel se fait vite entendre.
Ce qui est tout de même un problème lorsque l’on parle de peines de mort… la réalité étant qu’il y a véritablement des innocents en prison.
En plus de cela, la majorité des gardiens sont véreux et ont adoptés un comportement plus que discutable.

Bien évidemment dans ce manga, beaucoup de choses sont fictives, mais il y a tout de même une part de réalité. Nous allons par exemple pouvoir découvrir le fonctionnent de la mise à mort par pendaison, avec un système de boutons où seul un de ces derniers contrôle la trappe, ceci afin de moins faire culpabiliser celui qui appui dessus. Mais dans les faits cela reste un travail assez compliqué, pour des gardiens qui côtoie tous les jours les prisonniers et qui peuvent du jour au lendemain devoir appuyer sur le bouton.

Enfin, dans le tome précédent l’on pouvait constater un voile de mystères autour de la prise en charge des condamnés dont tout le monde se fout, ici nous allons apprendre que plus qu’une prison, il pourrait y avoir aussi des recherches qui sont menés sur les prisonniers.
Dans quel but ? Par qui ? Pour qui ? Officiellement ?
Bref, nous restons dans le flou et cela amène son lot de questions. D’autant que le directeur semble bénéficier de certains pouvoirs, quand on remarque notamment que l’exécution de Kushime ( celui qui était soit disant le coupable du meurtre de la famille de Momose) est « ajournée » car ses dessins auraient de la valeur…

Bref, comme vous pouvez le voir il s’agit là d’un tome assez riche en informations et rebondissements puisqu’on comprends quand même que ce n’est pas une prison lambda. Comme nous sommes confrontés en tant que lecteurs à un groupe de prisonniers ici innocents (le cas de Kawanami étant discutable même si nous avons peu d’informations), cela peut nous amener à nous questionner tout de même sur la peine de mort dans un cas où comme dans le manga elle deviendrait systématique, la justice n’étant pas infaillible.
Un petit mot sur les dessins ? Ils sont propres, dans un style plutôt réaliste. Alors certes nous n’avons pas des décors à chaque case mais ça reste dans l’ensemble tout de même très bon.
J’ai beaucoup apprécié ma lecture, comme pour le tome précédent, après je vous avoue que je suis clairement la cible, c’est ce que j’aime comme lecture et même si je l’avais pas reçu de la part de l’éditeur que je remercie bien évidemment, il faisait parti de ma shopping list.
Comme je le dit toujours, avec 4 tomes on ne risque pas grand chose, donc si ce genre d’histoire vous intéresse, lisez Under Prison !

Vous pouvez retrouver ces deux tomes dans toutes vos librairies mais également directement sur le site de l’éditeur.
Vous pouvez même y effectuer des précommandes, sympa non ? Et puis cela permet par la même occasion de soutenir l’éditeur.

N’hésitez pas à me dire si cette série vous tente.

Je vous invite à suivre Omaké Manga sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

CatZ

7 réflexions sur “Under Prison

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s