Tout au bout du quartier

Sans titre 15

Année : 2020
Catégorie : Seinen
Genres : Comédie / Drame / Fantastique
Dessinateur : Pump SAWAE
Scénariste : Pump SAWAE
Date de parution : 18/08/2021
Éditeur : Mangetsu
One Shot

Sans titre 5

Voici pour commencer la présentation de l’éditeur telle que j’ai pu la découvrir :

Une épouse qui vit enfermée nue chez elle, une gamine survoltée qui remonte le temps pour secouer les puces à l’ado déprimé qui lui sert d’aïeul, un catcheur qui ne se bat jamais sans ses lunettes, des plantes qui aiment se mêler aux humains, des grands-pères qui volent sans effort dans le ciel, des choses bizarres sur lesquels on tombe parfois la nuit, dans le noir…

Virtuose de la tranche de vie, Pump Sawae sublime les mille et une petites choses qui surviennent tout au bout du quartier. Une nouvelle fois, l’auteur de Panda Detective Agency sait surprendre et émerveiller.

Je ne vais pas vous mentir, j’ai reçu ce tome gratuitement car je l’ai demandé dans le cadre d’un service presse. ( Un grand MERCI à eux ). En effet, j’étais très désireuse de découvrir cet auteur que je ne connais absolument pas et je trouve que de le faire via un recueil d’histoires courtes c’est toujours quelque chose de très parlant.
Ce n’est pas le premier titre de l’auteur que nous propose l’éditeur, et avant de me lancer dans cette autre lecture je voulais savoir si cela risquait de me plaire ou pas du tout.
Comme toujours l’avis que je vous livre ici est un avis personnel et sans langue de bois, et je vous ferais part tout simplement de mon propre ressenti, cela n’a en aucun cas pour but de vous forcer à l’achat, pour moi cela serait tout simplement contre productif.
Je suis là pour partager ma passion, mes découvertes et si j’arrive à vous donner goûts aux Manga c’est tout simplement que mon objectif sera atteint.

Concernant l’auteur, j’avoue que je n’en avais jamais entendu parler, et pour cause d’après mes recherches c’est bien grâce à Mangetsu qu’il fait son entrée sur le territoire français, avec pour commencer Panda Detective Agency, donc on ne peux que les remercier pour cela.

Sans titre 14
D’ailleurs, je me permet de vous mettre également la présentation de l’éditeur pour cet autre titre dont je vous reparlerais je pense prochainement.
Une étrange maladie se répand dans le monde et transforme petit à petit les humains en animaux. Solder, devenu partiellement panda, et Takebayashi, un Tokyoïte pur jus chic et charismatique, vont alors faire équipe pour faire la lumière sur cet étrange virus qui pourrait bien plonger leur ville dans le chaos.

Une histoire touchante et pleine d’humour sur la force de l’amitié et de la résilience. Premier titre de Mangetsu LIFE, notre collection tranche de vie, en format souple agrandi.

Au Japon, il a publié également Satori Papa : « Papa Bouddha ».

Sans titre 13

Bref, comme vous pouvez le voir, nous ne savons pas grand chose sur cet auteur, MAIS je dois dire que un des grands points positif que je retiens de « Tout au bout du Quartier », c’est que l’auteur nous présente son travail et se livre un peu à nous. Ce qui nous permet mine de rien d’apprendre des choses intéressantes et importantes qui éclairent parfois le contenu même de ses histoires.
C’est une personne qui aime rester chez lui et qui s’inspire surtout de ce qui lui est proche, et le titre de cet ouvrage prend alors tout son sens, car son quartier représente son monde, et il définira son travail comme «  Des bribes perchées dans mon monde étriqués ».
Je vous avoue que cela me plaît tout particulièrement et à d’ailleurs contribué à mon intérêt pour l’auteur, en effet, moi même je dois bien avouer que mon monde se limite à un petit périmètre pour autant l’imagination ne peut t’elle pas faire des merveilles ? Et d’un rien, une petite observation, tout un univers se crée…

Tout au bout du Quartier est donc un recueil qui s’étale sur 10 ans, 10 ans de métier de mangaka, et ce n’est pas rien. D’ailleurs l’auteur reconnaît même ne pas se souvenir de certaines histoires, et la confusion qui en résulte le touche tout autant.
Et toute la richesse que l’on retrouve dans ce tome c’est que l’on a à la fois des petits histoires en quelques cases rapides, mais aussi des scénarios bien plus travaillés… Je dois vous avouer que c’est même la première fois pour moi que je vois une telle différence de dessins entre les pages…
En voici quelques unes pour vous faire votre propre idée, car l’on retrouve à la fois des choses très travaillées et d’autres beaucoup moins, mais vous allez très vite comprendre pourquoi par la suite…

Sans titre 12

Un autre point très important pour moi et que j’ai énormément apprécié dans ce recueil c’est les interventions que l’on a de l’auteur pratiquement à chaque fois. En effet, cela nous permet de nous sentir bien plus proche de lui et de comprendre parfois certains choses qui nous échappent complètement. Bon, je ne vais pas vous mentir, il y a des histoires qui pour moi restent encore des ovnis dont je ne perçois pas forcément le but, mais il faut également laisser cette liberté artistique aux auteurs car c’est bien tout le propre d’un artiste.
C’est intéressant aussi je trouve de ne pas toujours lire des choses trop codifiés, l’errance ayant son charme.

On apprendra que telle histoire est une de ses premières histoires longues, que pour une autre il a un peu piqué l’idée à un copain… certains sont des petits exercices très intéressant réalisé sur Skype avec pour idée de créer des story board en 10 minutes… ou encore « huit pages en une heure ».
D’ailleurs il ne manque pas de nous donner des conseilles sur le métier même de mangaka et cela sans prétention.
Il nous fait part de certaines de ces sources d’inspirations et nous explique parfois les idées à la base de ses histoires.

Certaines des histoires m’ont paru un peu trop farfelu, je l’avoue… D’ailleurs au début de l’ouvrage, je me sentais un peu perdu et perplexe, ne sachant pas du tout si j’allais vraiment apprécier ou pas du tout…
Mais à la fin, je criais au génie… et je dois admettre qu’une des histoires m’a touchée au point de laisser couler ma petite larme : «  Saikon Quest ». Et rien que pour cette dernière je ne peux que vous recommander de vous intéresser à son travail. Les mots que l’éditeur emploi pour qualifier l’auteur à savoir « virtuose de la tranche de vie » prennent alors tout leur sens et c’est exactement ce que j’ai ressenti à ce moment là.
Car en effet, ce manga ne s’inscrit pas dans n’importe quelle collection de l’éditeur qui à ce jour en comporte trois ( Seinen, Shonen et Life ), il s’inscrit dans une collection « tranche de vie ».
Ne vous attendez donc pas à autre chose…
Je le dit car c’est important vu que je pense très sincèrement que c’est un genre qui ne plaît pas à tout le monde, pour preuve mon mari n’apprécie pas du tout cela alors que pour moi c’est avec l’horreur et le fantastique, ce que je préfère.

Sans titre 1

Quelques mots avant de conclure sur le format de l’ouvrage, en effet c’est un format un peu plus grand et étonnamment souple. ( Cela pourrait vous surprendre, d’où le fait que je le mentionne ). La qualité du papier et de l’impression est pour moi au top, je n’ai absolument aucune remarque négative à faire à ce sujet.
Mention spéciale pour la couverture absolument sublime avec tous ces animaux qui défilent comme autant de curiosités qui passent dans le quartier…
Concernant le lettrage là encore je le trouve très agréable, soigné et sans faute.
Bref, la qualité est encore une fois au rendez-vous chez Mangetsu.

Pour conclure, je dirais donc que j’ai vraiment apprécié ce manga qui m’a permis de découvrir un auteur dont je n’avais absolument jamais entendu parler. Cela me donne envie d’ailleurs de découvrir Panda Detective Agency qui de prime abord ne m’intéressant pas, pourquoi vous mentir ?
Et je ne peux donc que vous conseiller de le découvrir à votre tour.

N’hésitez pas à me donner votre ressenti.
Pensez-vous que vous allez sauter le pas et acheter ce recueil ?
Appréciez-vous les mangas du type « Tranche de vie » ?

Encore un énorme merci à l’éditeur pour ce tome qu’ils m’ont fait parvenir gratuitement.

Je vous invite à suivre Mangetsu sur les réseaux sociaux…

04 01 03 02

Si vous avez des questions à me poser je suis à votre disposition.
CatZ

11 réflexions sur “Tout au bout du quartier

    • Pourquoi pas… mais ce n’est pas forcément une lecture que je conseillerais aux plus jeune. Il s’agit d’un Seinen Tranche de vie, et le quotidien qui y est narré parlera beaucoup plus à un public adulte ou jeune adulte, c’est une évidence.

      J’aime

  1. Ce que tu écris sur ce joli recueil me rappelle ce que j’ai ressenti avec Panda Detective, ça me donne donc envie de le lire. En revanche, si le papier est comme dans les autres grands formats de l’éditeur, personnellement je le trouve bien trop et la souplesse du tome est également bien trop grande, ça perturbe ^^!

    J’aime

    • Et moi tu me donne encore plus envie de découvrir Panda Detective Agency.
      Pour ce qui est du papier je ne l’ai pas trouvé particulièrement fin, par contre la souplesse est effectivement perturbante c’est d’ailleurs pour cela que je l’ai relevé. Maintenant j’avoue que ça ne me dérange pas outre mesure et cela n’a pas perturbé ma lecture. ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s