Nina du Royaume aux étoiles

Année : 2019
Catégorie : Josei
Genres : Drame / Romance / Fantastique
Dessinateur : RIKACHI
Scénariste : RIKACHI
Date de parution : 20/01/2022
Éditeur : Michel Lafon
Nb volumes VO : 7 (En cours)
Nb volumes VF : 2 (En cours)

Avis : Tome 1 / Tome 2

Lorsque l’éditeur est venu me propose ce nouveau titre, je vous avoue que je n’ai pas longtemps hésité. Ici Michel Lafon, via son label Kazoku signe donc son premier Josei, après m’avoir surpris via la formidable adaptation de la Peste de Camus.
Alors certes, il est vrai que je lis de moins en moins de shôjo, cela étant lié à la redondance des sujets, mais ce n’est pas pour autant qu’un titre ne va pas me tenter.
Ici nous avons tout de même une histoire originale qui sort d’après moi de l’ordinaire et qui mérite que l’on s’y intéresse, d’autant que j’ai été également séduite par les dessins d’une belle qualité.

Pour commencer, voici la présentation de l’éditeur :

Un manga historique original et une héroïne au caractère bien trempé, loin des clichés du genre.
Nina, jeune orpheline aux yeux d’un bleu profond, est enlevée et emmenée au palais royal pour remplacer la princesse Alisha, disparue dans un accident. Destinée à épouser le prince héritier du royaume de Galgada, elle a trois mois pour apprendre à se comporter comme une véritable princesse, tout en trompant l’ensemble des nobles de la Cour.

(Source : http://www.michel-lafon.fr/livre/2718-Nina_du_Royaume_aux_etoiles_01.html)

Comme vous le savez, j’aime m’intéresser à l’auteure également, car c’est tout de même important de savoir si c’est une première œuvre ou non. Ici ce n’est pas le cas et Rikachi a déjà plusieurs séries à son actif, dont des Josei ou des Yuri publié chez Kodansha.

Sans titre 9
A ce jour, aucune de ces séries n’a été publiée en France.
Je n’ai pas trouvé spécialement d’autres informations la concernant, mais nous retrouvons à la fin de ce tome 1 de « Nina du Royaume aux étoiles » un mot de l’auteure qui nous en apprend un peu sur elle et sur son œuvre. Il s’agit de son premier titre se plaçant dans un univers Fantastique, l’auteure étant plutôt centrés sur les ères Meiji et Shôwa. D’après elle, ce n’est pas parce qu’elle dessine du shôjo que cela va s’adresser forcément aux filles, elle ne vise pas un type de public en particulier, de ce fait ces messieurs pourraient également apprécier.

Voici à présent mon avis sur ce premier tome…

272841777_5556172011064637_1045861567220168845_n

La construction du manga est intéressante, dès les premières page nous avons un aperçu du sort qui sera réservé à Nina, et c’est sous cet angle là que nous allons découvrir tout ce qui s’est passé pour qu’elle se retrouve accusée de complot.
Nous avons donc une jeune orpheline habituée à se débrouiller seule dans la rue avec d’autres enfants qui va se retrouver dans un château afin de « remplacer » la princesse décédée dans un accident. Pour cela elle va devoir bien évidemment apprendre en quelques mois tout ce que la princesse avait appris depuis son enfance, et maîtriser les codes d’un monde auquel elle n’appartient pas. Pour la chaperonner, en plus des domestiques bienveillant, elle pourra compter sur le demi frère de la princesse ne pouvant avoir aucune prétention au trône. Ce dernier l’impressionne, mais peu à peu une relation semble s’installer entre eux.

Sans titre 1
Elle se prend d’amitié également pour un petit prince enfant gâté mais charmant qui va très vite lui témoigner un certain attachement, ce dernier ne voulant pas que la princesse parte dans une contrée reculé pour épouser un prince n’ayant pas forcément bonne réputation.
Bien évidemment, alors que cette histoire pourrait être pour la demoiselle un véritable conte de fée l’a sortant de la misère, les choses ne sont pas si évidente que cela. Doté d’un caractère bien trempée, elle devra trouvé le bon équilibre pour ne pas se faire prendre à ce jeu dangereux qu’elle n’a pas choisi.

Sans titre 2
Voilà dans les grande lignes ce qui vous attends dans ce premier tome, avec un scénario qui tiens la route.

Je trouve que l’histoire est sympa, car vous vous en doutez, Nina est loin d’être une Princesse dans l’âme, mais son caractère bienveillant notamment face au petite princesse force l’admiration. On ne peux que l’apprécier.
Le duo qu’elle forme avec son demi frère qui me rappelle un personnage de Genshin Impact est intéressant, bien que d’après moi assez commun dans l’univers shôjo, et l’on craint déjà le moment où ces deux là devront être séparé.
A la fin du premier tome l’on comprend aisément que certains soupçons existe déjà et l’on ne peux que s’interroger jusqu’à où ira la supercherie.
Les dessins sont vraiment superbes, ils sont propres et soignés, bref c’est un premier tome très plaisant à lire et personnellement je vous conseille ce titre.

Concernant le nombre de tomes, à ce jour le manga est toujours en cours de parution au Japon, et compte pour le moment 6 tomes.

Tome 2

Ai-je le droit d’avoir un coup de cœur pour un Josei/Shojo ? Et bien très honnêtement je dois dire que là c’est le cas.
Pourquoi ? Et bien disons que ce manga a tout simplement toutes les cartes en mains pour me séduire et quand je l’ai refermé je me suis simplement dit « Mais que c’est beau… ». A la fois sur le plan graphique, avec des dessins sublimes… mais en plus de cela l’histoire est belle et pleine d’amour…


Bon j’avoue… certains pourraient trouver ça niais, même moi, c’est vrai qu’en général ça me saoule assez vite ces histoires d’amours impossibles (et pourtant dans ma jeunesse j’adorais lire Stendhal), mais là je ne sais pourquoi… il y a ce quelque chose qui fait que.
Est-ce le personnage principal ? Nina ? Qui se dévoile sans détour au lecteur et qui fait absolument tout pour sauver l’homme qu’elle aime quitte à risquer sa vie ? Se comportant de la sorte comme la pire des cruches, n’étant pas même certaine des sentiments de son bien aimé ? Et qui de par son intelligence comprend que c’est elle qui a les cartes en mains, que c’est elle la femme forte dans l’histoire ! Notre représentante à nous les filles ! (Je m’égare).
Ou est-ce le beau Azur… qui rien que de par son prénom saura titiller notre intérêt… ce personnage issu tout droit d’un jeu de drague qui au départ semblait être un bien méchant prince, mais le voilà dans toute sa fragilité, exposé aux agissements d’une famille désireuse en partie de lui nuire, amoureux sans doute pour la première fois, prêt à tout lui aussi pour celle qu’il aime.

Nous découvrons dans ce tomes à quel point le royaume est fait de faux semblants, à quel points les pions sont interchangeables.
Nina qui semblait avoir un sort au final très enviable en prenant la place de la princesse Alisha n’est en fait qu’une pièce de plus dans une partie hasardeuse.
Mais elle et Azur pourront compter sur un Allié à l’avenir, quelqu’un qui après sa rencontre avec la demoiselle et au courant de la vérité va croire en elle, car Oui Nina à tout d’une grande !

Enfin, nous pourrons mettre un visage sur le fameux prince Sett à qui la princesse Alisha est promise.
Et ce n’est dernier s’il est bellâtre, n’a rien du prince charmant… Et pourtant Nina va devoir s’en accommoder, pire… le séduire !

Je conclurais avec ce que l’on peut lire en phrase d’accroche pour le prochain tome :
« Nina pourra-t-elle conquérir Sett et devenir le bouclier qui protégera Azur ? »

Au niveau de l’édition, j’apprécie retrouver au début du tome un rappel de l’histoire ainsi que des divers personnages. Par contre j’avoue que j’aurais apprécié quelques pages couleurs tant les dessins sont beaux.

Sans titre 3

Je remercie l’éditeur pour sa confiance et je vous invite pourquoi pas à les suivre sur leurs divers réseaux sociaux, ou leur site internet : http://www.michel-lafon.fr/

04 01 03 02

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, si vous avez des questions à me poser je suis à votre disposition.
CatZ

14 réflexions sur “Nina du Royaume aux étoiles

  1. Même si ça a l’air fort classique, c’est plus pour moi. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé mon feuilletage en librairie mais le seul tome restant était abîmé… Il faut que je tente une autre librairie ou commande, cela soutiendra le travail de l’éditeur 😉

    J’aime

  2. Hello,
    Apprendre à être quelqu’un d’autre, dans un milieu dont elle ne connait pas les règles, c’est un sacré challenge et d’autant plus qu’elle ne l’a pas voulu. Même si l’histoire est classique, l’héroïne semble avoir un caractère intéressant qui va peut être lui permettre d’imposer ses idées.
    Merci pour ton retour

    J’aime

  3. Hello, je crois que c’est un réel coup de coeur pour toi. Je comprends pour les couleurs car c’est vrai que les dessins sont magnifiques. Dommage qu’il n’y ait pas quelques dessins colorés ! Les personnages ont l’air top. Belle journée

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s